L’Estival de la Bâtie : un festival d’été consacré aux arts vivants

0
167
l'estival de-la-batie

L’Estival de la Bâtie : une huitième édition particulièrement riche

Au château de la Bâtie d’Urfé, situé à Saint-Étienne-le-Molard, dans la région de la Loire, un festival culturel très attendu se tiendra à nouveau, du 5 au 21 juillet. Parrainé par le célèbre musicien et compositeur Pascal Amoyel, surnommé le pianiste « aux cinquante doigts », cet événement mêlera avec originalité, comme chaque année, des concerts de haut niveau, des représentations théâtrales, de la danse et des spectacles de cirque.

 

Estival de la Bâtie dans le cadre du château de la Bâtie d’Urfé Proposée par l’excellente violoncelliste Emmanuelle Bertrand, marraine de cet événement, la programmation de cette édition particulière sera placée sous les couleurs chaudes de la Méditerranée. Elle mêlera donc avec énergie les traditions esthétiques et folkloriques propres à différents pays du soleil, sans oublier les trésors du répertoire classique.

Les artistes de renommée internationale qui composeront le menu de l’Estival de la Bâtie sauront sans doute charmer, par leurs talents variés, les 13.000 personnes qui sont attendues pour cette occasion.

Cet événement estival marquant, organisé par le département de la Loire, mettra en valeur pendant douze jours intenses tous les arts vivants. Il les rendra accessibles et sans frontières, pendant quarante représentations, toutes destinées au public varié qui sera venu partager ce programme.

L’Espagne et son flamenco seront mis à l’honneur, avec la chanteuse Rocio Marquez. L’Algérie sera elle aussi représentée, à travers la pop métissée de la chanteuse Souad Massi.

Indissociable de ce festival, la musique classique sera également célébrée, à travers de grandes œuvres, habilement remises au goût du jour pour l’occasion. Ainsi, les compositions romantiques de Berlioz, celles imprégnées d’impressionnisme de Ravel, et les mélodies aux couleurs si slaves de Dvorak seront jouées par l’orchestre symphonique européen, dirigé par Daniel Kawka.

Pascal Amoyel interprètera, tout en les racontant, la vie et l’œuvre du compositeur-pianiste Georges Cziffra.

De nombreuses soirées chaleureuses en perspective, qui seront précédées par des apéritifs-concerts, et se prolongeront par de grandes tablées, servies pour tous les festivaliers.

Le Bulletin des Communes vous en dit plus sur la programmation de ce festival d’été