États généraux de l’alimentation : des mesures pour améliorer le bio

0
179
etats-généraux-alimentation-a

États généraux de l’alimentation : un calendrier serré.

Ces derniers États généraux ont permis d’annoncer de futurs projets destinés à développer rapidement, durant le quinquennat, l’accès à une alimentation plus saine, plus sûre et accessible à chacun.

etats-généraux-alimentation-aUn plan de développement est désormais prévu pour soutenir l’agriculture biologique du pays. Il sera annoncé au cours du premier trimestre 2018. Actuellement de 6,5 %, la surface agricole française consacrée au bio devrait passer à 15 % d’ici 2022, et à 30 % d’ici 2030. Ce plan permettra aussi de rendre plus équitable le financement de cette agriculture, qui aujourd’hui privilégie trop les fruits et légumes (17 %) par rapport aux céréales (seulement 2,5 %). Le député Stéphane Travert a annoncé que le calendrier du retrait progressif des pesticides, dont le glyphosate, sera défini au plus tard à la fin du premier trimestre 2018. Ce retrait sera précisé après une concertation avec l’ensemble des parties prenantes, qui se déroulera au mois de janvier 2018. Par ailleurs, afin de limiter le gaspillage alimentaire, l’obligation actuelle de donner des excédents alimentaires à des associations caritatives sera étendue aux industries agro-alimentaires et aux cantines collectives.