La plus grande ferme urbaine de Paris

0
1613
une ferme urbaine en plein centre ville
Paris accueillera en 2020 la plus grande ferme urbaine au monde.

La plus grande ferme urbaine de Paris

Paris accueillera en 2020 la plus grande ferme urbaine au monde. La société Viparis va l’installer sur le toit du nouveau hall du Parc des Expositions. Il sera recouvert de 14 000 mètres carrés dédiés à la culture des fruits et légumes.

La plus grande ferme urbaine du monde

La plus grande ferme urbaine au monde devrait voir le jour en 2020 sur les toits du Parc des Expositions, porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris. Cette gigantesque ferme urbaine de 14 000 m2 surplombera le parc des expositions, au sommet du futur pavillon 6. Deux sociétés, Agripolis et Cultures en ville seront chargées de la gestion de cette exploitation maraichère et potagère. Elle donnera une production biologique respectueuse des saisons. On pourra y trouver plus d’un millier de fruits et légumes d’une trentaine d’espèces différentes. Ils seront, pour beaucoup, épargnés par la pollution puisque les métaux lourds comme le plomb par exemple, restent au sol. Cette production se fera hors-sol. Elle alimentera les restaurants du parc des Expositions ainsi que les habitants du sud de Paris et des communes proches. Les riverains pourront également louer des parcelles pour y produire eux-mêmes leurs fruits et légumes.

Une forme émergente des pratiques agricoles en ville

L’agriculture urbaine est une forme émergente de pratiques agricoles en ville. En effet, les activités agricoles ont toujours existées en ville pour des raisons pratiques d’approvisionnement. Mais actuellement, on assiste à un retour de l’agriculture urbaine en tant que vecteur écologique. L’agriculture urbaine est désormais un enjeu dans le domaine du développement durable et de l’aménagement urbain. Elle joue également un rôle de plus en plus important dans l’approvisionnement des citadins. L’agriculture urbaine participe à l’enrichissement de la ville en biodiversité et sensibilise les citadins au lien environnement-santé. Mais son gros problème est le coût souvent trop élevé du foncier et le manque de place. Certaines communes comme Paris, ont alors fait le choix d’installer ces fermes urbaines sur les toits.

Un choix de développement en France

des légumes: carottes, poivrons, tomates...
La France a fait le choix d’encourager l’agriculture urbaine sur son territoire.

Notre pays a fait le choix d’encourager l’agriculture urbaine sur son territoire. Un programme de recherche « Agriculture urbaine » a été mis en place par l’Ecole nationale supérieur du paysage. Notre pays s’intéresse au développement des nouvelles formes d’agriculture durable et plus particulièrement ses fonctions non alimentaires. Par contre, les communes se tournent, elles, vers l’agriculture urbaine alimentaire. Depuis 2000, un « Réseau terre en villes » encourage les politiques agricoles d’agglomération. Ainsi à Paris, il a été créé une centaine de jardins partagés. Ils participent au développement de la vie locale et aux rencontres intergénérationnelles. En fait, à l’origine, à Paris, l’agriculture urbaine avait plus pour but la création du lien social que la production alimentaire. Aujourd’hui, les expérimentations sont de plus en plus nombreuses et soutenues par les acteurs institutionnels qui voient là une possibilité de produire une alimentation en circuit court pour des consommateurs demandeurs de qualité.