Fibre optique : l’outil privilégié du Très Haut Débit sur le territoire

0
249
Les Progres De La Fibre Optique

Fibre optique : elle progresse de plus en plus vite

Agrandissement d'un cable contenant de la fibre optique

Selon le dernier bilan de l’ARCEP, l’organisme régulateur des Télécoms, les abonnements utilisant une connexion à domicile par fibre optique représentent désormais en France la moitié des accès fixes à Très Haut Débit. Ainsi, un seuil symbolique vient d’être atteint dans notre pays.

Une avancée croissante

Un accès fixe sur deux ! C’est le résultat dont la fibre optique est responsable aujourd’hui sur notre territoire. En effet, ce pourcentage a été validé par l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), en septembre dernier. Ce mode de connexion via la fibre optique a même tendance à s’accélérer dans les foyers. Au cours de ce dernier trimestre, il a progressé de 325.000 abonnements, comparativement au trimestre précédent. Cette récente évolution constitue 90 % de l’accroissement total du Très Haut Débit déployé en France.

Des efforts qui payent

Main en train de tester un cable electrique
La fibre optique permet d’accéder à la moitié des abonnements à Très Haut Débit

Cette réelle montée en puissance de la fibre optique est rendue possible par le travail constant des opérateurs sur le terrain. A l’évidence, iIs parviennent à développer très efficacement ce réseau. En effet, l’ARCEP a constaté que 828.000 bâtiments avaient déjà été raccordés lors de ce deuxième trimestre. Évidemment, cette accélération sensible de la fibre optique s’explique par l’échéance proche du Plan France Très Haut Débit, fixée à 2022. Celui-ci prévoit qu’à cette date la totalité des foyers français puissent bénéficier d’une connexion à Très Haut Débit. Dans les faits, la fibre optique pourrait ne couvrir que 80 % des besoins du territoire. Les 20 % restants seraient alors fournis par des solutions mixtes, parfois plus simples à déployer techniquement.

Une obligation de résultats

Dans les zones d’Initiative privée, dites zones AMII, l’ARCEP surveille très attentivement l’avancement du déploiement de la fibre optique. Surtout sur les chantiers dirigés par les opérateurs Orange et SFR. En effet, ces deux groupes se sont engagés à respecter des délais très contraignants. Cependant, sûrs de leurs équipes, les deux opérateurs ont annoncé au printemps dernier qu’ils acceptaient d’être sanctionnés financièrement s’ils n’arrivaient pas à respecter leurs objectifs.

Un déploiement vérifiable

Tout citoyen français peut vérifier l’avancée des travaux concernant le déploiement de la fibre optique. Pour cela, il suffit de consulter une carte dédiée, aisément accessible et mise régulièrement à jour, commune par commune. On peut aussi connaître facilement le niveau des débits accessibles à proximité de son domicile. Une autre carte, réalisée par la mission Très Haut Débit, montre les débits théoriques sur lesquels les différents réseaux filaires fonctionnent. Ainsi, on peut savoir si son habitation est reliée via un réseau DSL sur cuivre, un câble coaxial, ou de la fibre optique.

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur la fibre optique comme bassin d’emploi
  • Le Bulletin des Communes suggère aussi les informations données par le site La Fibre.info