Fracture numérique : la réduire grâce à la technologie radio THD

0
271
Un Point Haut

Fracture numérique : une alternative à la fibre

Un point d'installation, dit "haut"
Un point d’installation, dit “haut”

La fracture numérique demeure un problème dans certaines zones rurales du territoire. Cependant, complémentaire de la fibre optique, la technologie radio à Très Haut Débit (THD) peut apporter un remède. Ainsi, la radio THD peut aider à résorber l’isolement qui pénalise encore des zones trop isolées.

Fracture numérique : un combat technologique

En cas de fracture numérique, la technologie de la radio THD offre une solution alternative pour les départements où la solution de la fibre est inadaptée. Pour la développer plus vite, et faciliter sa mise en place, les opérateurs utilisent souvent des points hauts existants, déjà équipés du système WIMAX. Ensuite, ils les modernisent. Cela permet de réduire nettement les frais d’installation. Ainsi, ils peuvent fournir un débit de connexion minimum de 30 mégabits/seconde aux secteurs concernés. Ce progrès essentiel parvient à connecter efficacement des zones dites « blanches ». Par ailleurs, dans certaines régions, il enraye le phénomène de désertification.

Fracture numérique : l’atout du WIMAX

La communication sans fil permise par le WIMAX représente un enjeu majeur pour certains territoires. Principalement pour accéder à l’Internet à Haut Débit. Comparable aux facilités offertes par le Wi-Fi, ce système permet d’exploiter une gamme de fréquences qui va de 2 à 66 GHz. Le WIMAX a l’avantage de pouvoir fonctionner en même temps que d’autres moyens de transmission. Ainsi, il peut être relayé aux mêmes endroits que d’autres technologies. Cela permet la mise en œuvre de diverses utilisations, nécessitant des débits et des portées différentes.

Fracture numérique : la radio THD revient moins cher

La radio THD : des avantages certains
La radio THD : des avantages certains

Comparée à la fibre optique, la radio THD a l’avantage d’être applicable à un tarif plus modéré. Assez rapide à développer, elle constitue néanmoins une technologie transitoire. De plus, avant de l’envisager, elle oblige à réaliser une étude d’ingénierie poussée. Cela permet d’évaluer avant les zones où elle présente de réels avantages.

Fracture numérique : des régions propices à la radio THD

À l’avenir, cette technologie devrait se développer dans certains départements, déjà identifiés. Particulièrement dans le Jura, la Côte d’Or, l’Yonne et la Nièvre. Grâce à la radio THD, les abonnés de ces régions bénéficieront de débits de 30 mégabits/seconde en réception, et de 5 mégabits/seconde en émission. Ainsi, ils ne seront plus limités dans leur usage d’Internet. Ils ne subiront pas non plus de retard de réception, ou latence.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire

Le Bulletin des Communes suggère également : Lire