Gilets jaunes : un impact négatif sur le tourisme en Ile-de-France

0
1063
Des Gilets jaunes se sont rassemblés pacifiquement devant le Sacré-Coeur.
Le mouvement durable des Gilets jaunes inquiète les touristes étrangers.

Gilets jaunes : le Gouvernement veut mobiliser et rassurer

Depuis la mi-novembre, le mouvement des Gilets jaunes a engendré une baisse globale de l’activité touristique française. Celle-ci se ressent nettement en Ile-de-France. Pour inverser cette tendance, le Gouvernement veut faire revenir les voyageurs internationaux dans la région. Cela, afin que la saison estivale ne souffre pas d’un affaissement économique trop important.

Un bilan nécessaire

Pour faire un bilan sur les conséquences négatives de l’actuel mouvement social, Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat au Tourisme, a rencontré jeudi dernier une vingtaine de professionnels. Tous étaient issus des secteurs les plus touchés. A savoir, des commerçants, des hôteliers, des restaurateurs et des agents de voyages, travaillant en Ile-de-France. L’ensemble des participants a signalé un net retrait de leur activité. A la fin de l’année dernière, cette chute a engendré une baisse de 10 % dans l’hôtellerie. Actuellement, cette tendance se confirme. Au cours du premier trimestre, le trafic aérien a lui aussi montré un affaiblissement des arrivées internationales, d’environ 8 %. De plus, les récentes flambées de violence sur les Champs-Elysées, largement montrées dans le monde, ont favorisé l’inquiétude de nombreux touristes.

Une baisse d’activité préoccupante

L'image négative donnée à l'étranger par les Gilets jaunes freine beaucoup le tourisme.
Le mouvement des Gilets jaunes est préjudiciable au tourisme.

Didier Chenet, président du Groupement National des Indépendants-SYNHORCAT, évalue la perte actuelle de chiffre d’affaires dans l’hôtellerie et la restauration franciliennes à 250 millions d’euros. Cette baisse est notamment sensible dans certains hôtels de luxe, qui ont dû fermer l’accès d’une partie de leurs chambres. Une situation préoccupante, qui rappelle celle constatée après les attentats de 2015. En réaction, pour favoriser le commerce, le Comité Champs-Elysées demande que le seuil de détaxe pour les touristes étrangers, actuellement fixé à 175 €, soit abaissé. Par ailleurs, la Chambre de Commerce de Paris a demandé un soutien financier. Parallèlement, elle doit lancer une campagne de communication pour encourager les Parisiens à soutenir leurs commerces.

Rassurer sur la destination francilienne

Pour Jean-Baptiste Lemoyne, rétablir la sécurité dans la Capitale est devenu un impératif. Par ailleurs, il souhaite relancer la destination France grâce à diverses campagnes de communication. Cela devrait contribuer à redresser l’image du pays, en rassurant les touristes étrangers. Notamment les clientèles asiatiques, particulièrement sensibles à la sécurité dans leurs déplacements. A ce sujet, des campagnes publicitaires positives ont été envisagées dans plusieurs pays. De plus, on pourrait faire venir des journalistes étrangers influents dans la région Ile-de-France. Ainsi, ils pourraient ensuite témoigner que toutes les activités touristiques s’y déroulent normalement.

Le Bulletin des Communes suggère également de lire cet article publié par Les Echos : à lire