Grève à Air France/KLM : un mouvement social qui coûte cher

0
172
KLM AND AIR FRANCE aircraft at Amsterdam Airport Schiphol. © Capital Photos (for KLM) - Free of copyright for editorial use only / No syndication allowed (photo has been edited)

Air France/KLM vient de subir en juin une grève de ses pilotes, qui a entraîné une perte estimée par le groupe à 40 millions d’euros.

Les 4 jours d’action menés par les pilotes de la compagnie, du 11 au 14 juin, ont provoqué environ 20 % d’annulations de vols. Ce mouvement de contestation était motivé par un refus de laisser modifier la grille de rémunération des pilotes, ainsi qu’une demande d’ajustement entre les activités d’Air France et de KLM, jugées inégalement réparties. Cela s’est traduit par un recul du trafic des passagers de l’ordre de quasiment 2 %, soit 7 millions de passagers en moins. Toutefois, ce retrait n’a pas touché la compagnie néerlandaise low cost Transavia, qui appartient au groupe. La proposition du nouveau PDG d’Air France/KLM, Jean-Marc Janaillac, de suspendre certaines mesures salariales contestées a permis d’obtenir une trêve sociale de 4 mois.