Grèves multiples : des conséquences néfastes pour le tourisme

0
202
greves-consequences

Grèves multiples : une image négative de la France.

Les grèves qui se profilent à la SNCF, et qui ont aussi été décidées à Air France du 3 au 7 avril, sans parler du mouvement des éboueurs et chez EDF, handicapent d’ores et déjà l’activité du tourisme français, en générant des annulations et des reports de séjours, voire des remboursements à effectuer.

greves-consequencesL’ensemble des professionnels concernés, hôteliers et agents de voyages en tête, craint que les conflits sociaux ne s’étendent, en nuisant directement à leur activité. La période normalement faste des prochaines vacances scolaires, qui se déroule entre le 7 avril et le 14 mai, risque de pâtir fortement de ces multiples troubles, qui écornent l’image de l’Hexagone à l’étranger. La perspective d’une grève perlée menée par les cheminots, qui pourrait durer 36 jours sur 3 mois si le conflit perdure, donne envie aux touristes internationaux de changer leurs plans et de s’orienter vers d’autres destinations que la France. Cette accumulation de grèves est considérée par Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage, comme « […] très mauvaise et préjudiciable en termes d’image pour les touristes étrangers. » L’hôtellerie française a déjà envisagé pour ce mois d’avril, d’après l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), une baisse de 10 % du taux d’occupation, ce qui représenterait une perte globale de 150 millions d’euros.