Handicap : une élue de Rezé (44) organise une simulation de l’élection présidentielle

0
219

Le handicap dans la société est un obstacle. Il touche également parfois le devoir de citoyen. Une mairie de Loire-Atlantique organise des travaux pratiques.

C’est l’initiative de l’adjointe déléguée au handicap. Le but ? Sensibiliser contre les discriminations introduites par le handicap dans la vie civique. Et effacer l’obstacle qui s’oppose à une personne handicapée à remplir son droit électoral.

Le bureau de vote est-il accessible ? Pourrai-je entrer dans l’isoloir ? Pourrai-je mettre un bulletin dans l’enveloppe ? Pourrai-je glisser l’enveloppe dans l’urne ? Ou encore émarger le fichier d’électeur ? Mon handicap me permet-il d’accéder à l’ensemble des informations nécessaires au choix d’un électeur ?

Handicapé moteur en fauteuil. Invalidité d’un membre. Non ou malvoyant. Accès à l’information, enfin. Il prive illettrés ou encore handicapés mentaux de leur capacité à voter.

La ville de Rezé se situe dans la métropole de Nantes. Elle a tenu à reconstituer un bureau de vote. Une salle de l’hôtel de ville y a été entièrement consacrée. Le but est d’identifier tous les obstacles au vote d’un citoyen handicapé. Il est aussi de recueillir les témoignages de handicapés. Quelles difficultés rencontrent-ils, tous les 5 ou 6 ans, pour voter ?

Certains n’ont encore jamais voté. D’autres l’ont fait rarement, 2 ou 3 fois.

Des témoignages surgissent. Ils signalent la satisfaction de réaliser le parcours une première fois avant le “vrai” vote. D’autres soulignent la difficulté de plier un bulletin. Certains enfin suggèrent d’ajouter la photo du candidat au bulletin.

Une chose est sûre : un bureau de vote est rarement compatible avec le handicap. Occasionnel, il fait moins l’objet de facilité d’accès que des locaux administratifs traditionnels (état civil, etc.)

Et qui sait ? Donner aux handicapés la capacité d’influer sur une élection c’est aussi améliorer leur sort. Le handicap n’en sera que davantage pris en compte dans leurs programmes par les candidats.

En France, un peu 12 millions de personnes sont touchées par un handicap. Cela comprend bien entendu des degrés très variés d’incapacité.

http://www.reze.fr