Hauts-de-France : un budget dynamique mais économe

0
349
Chateau Dhardelot

Hauts-de-France : des besoins traités avec mesure

Chateau Dhardelot
Chateau Dhardelot

Le budget 2018 de la région Hauts-de-France a pour principale ambition d’être économe, tout en restant efficace. Ainsi, il a notamment permis de soutenir jusqu’à présent une politique favorable à l’emploi. Cela, afin de maintenir son développement économique.

Hauts-de-France : la chasse au gaspillage

Depuis déjà deux ans, la région s’efforce de réaliser des économies, en limitant son train de vie. Un effort nécessaire, dicté par les intérêts fondamentaux de la collectivité. Toutefois, cette vigilance n’a pas affaibli le rayonnement de la région. En accord avec ses précédents engagements, les Hauts-de-France continuent donc de faire des économies substantielles. Par exemple, des efforts conséquents ont été décidés concernant ses dépenses de communication. Ainsi, une baisse de 900.000 € a été obtenue au niveau de ce poste. Concernant le parc automobile des élus, une réduction de 15 % a été mise en place. Enfin, en limitant certains frais de fonctionnement de son institution, la région a réussi à dégager 7 millions d’euros d’économies.

Hauts-de-France : des investissements nécessaires

Calcul d'un budget
Calcul d’un budget

En revanche, la région a décidé de consacrer une enveloppe de 768 millions d’euros à l’accès à l’emploi et aux recherches qu’il nécessite. Par ailleurs, la taxe sur la carte grise a été baissée. Pour tous les conducteurs, elle sera plafonnée à 33 euros d’ici 2021. Cela devrait faire des Hauts-de-France la région la moins chère du pays dans ce domaine. De cette façon, le pouvoir d’achat des habitants devrait être préservé. Pour aller dans le même sens, les aides à la garde d’enfants et aux transports seront maintenues et même renforcées cette année. Rien qu’à elles seules, ces deux allocations ont été attribuées à 21.000 bénéficiaires en 2017.

Hauts-de-France : des budgets maintenus mais ciblés

Les efforts concernant le secteur clé des transports ont été maintenus. Ainsi, celui-ci a profité d’un budget d’un milliard d’euros. Idem pour l’enseignement. Les lycées et leurs familles bénéficient cette année d’une enveloppe de 570 millions d’euros. À peine plus que le budget alloué à l’enseignement professionnel des jeunes. Lui remporte une enveloppe de 550 millions d’euros. De cette manière, les Hauts-de-France parviennent à maintenir le cap qu’ils se sont fixés : préserver une gestion rationnelle.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire

Le Bulletin des Communes suggère également : Lire