« HELIO », UN PROCESSEUR POUR AMÉLIORER LA DÉFINITION DES ÉCRANS ET MAGNIFIER LES PHOTOS

0
189

Loin d’être une extravagance de science-fiction, les molécules d’ADN pourraient servir dans un futur proche à conserver nos photos et nos vidéos, ainsi que tout fichier numérique

Capables d’un stockage spectaculairement plus dense que nos habituels disques durs ou nos serveurs, et d’une longévité pouvant atteindre des siècles, les mémoires à base d’ADN représentent une possibilité extrêmement attirante pour conserver nos données de façon pérenne, après les avoir encodées. Cette solution aurait en plus l’avantage d’être économique, d’occuper un volume beaucoup plus restreint, et de respecter l’environnement. Elle pourrait donc nous permettre de transmettre aux générations futures notre savoir et nos connaissances sans la moindre perte ni altération.