Infirmières : elles devraient bientôt profiter de l’aide de robots

0
177
infirmieres-aide-robots

Infirmières : une profession destinée à évoluer.

Les nouvelles technologies ont déjà modifié de nombreuses pratiques médicales, les faisant progresser de façon irréversible. À l’avenir, elles vont sans doute s’étendre encore plus dans ce secteur professionnel, hautement spécialisé. Cette évolution va sans doute changer considérablement les tâches quotidiennes des infirmières.

infirmieres-aide-robotsLes infirmières et infirmiers constituent l’un des rouages essentiels au bon fonctionnement de notre système de Santé.

D’après un récent sondage, l’apparition des objets connectés à usage médical est vécue comme une avancée largement positive par une majorité des étudiants se destinant à la profession d’infirmiers. Parmi eux, 61 % considèrent que les robots deviendront vite des outils quotidiens dans leur travail, et ce dès 2030.

 L’usage banalisé des robots dans l’environnement hospitalier, que l’on observe déjà au Japon, montre clairement leur utilité. Progressivement, l’Europe devrait aussi suivre cette voie, en raison des bénéfices observés, de plus en plus évidents. L’aide que les robots peuvent apporter lors des déplacements des patients est notamment très efficace. À relativement court terme, une fois tous les contrôles nécessaires effectués, ces assistants robotisés pourront bientôt mesurer la tension, vérifier le diabète d’une personne, voire administrer sans faire d’erreur des médicaments dans les chambres.

Cette possibilité d’assistance est attendue par un pourcentage croissant du personnel hospitalier, actuellement soumis à une importante surcharge de travail. Celle-ci s’explique, entre autres, par un vieillissement sensible de la population, l’augmentation des maladies chroniques, et une répartition inégale des professionnels de Santé dans le pays.

La loi de modernisation du système de Santé, datant de janvier 2016, a donné naissance à une nouvelle qualification dans le métier d’infirmière, celle d’Infirmière de Pratique Avancée (IPA).

Délivrée après une formation de master, l’IPA devrait permettre de combler un manque de ressources dans l’offre actuelle de soins. En permettant aux futures infirmières d’augmenter leurs responsabilités, et de faire évoluer leur fonction, ce nouveau statut d’IPA sera complémentaire de l’aide fournie par des robots spécialisés.

Aujourd’hui, un récent sondage réalisé par la Mutuelle d’Assurances du Corps de Santé Français (MACSF) a révélé que plus de 90 % des infirmières interrogées pensaient qu’elles auront plus de responsabilités en 2030. Cela sous-entend forcément que les médecins leur confieront davantage de nouvelles tâches, plus qualifiées.