Interdiction d’Airbnb à Paris : Anne Hidalgo veut imposer une mesure forte

0
4753
Cropped Pour Anne Hidalgo Interdire Les Locations Entre Particuiers Dans Certains Endroits A Paris Serait Une Mesure Saine

Interdiction d’Airbnb à Paris : un durcissement souhaité

Connue pour son engagement obstiné contre les irrégularités des plateformes d’hébergement, la maire de Paris vise désormais l’interdiction d’Airbnb à Paris. Plus exactement, dans certains arrondissements très demandés.

Un changement de cap

Alors que les élections municipales se profilent à l’horizon, la maire de Paris a récemment adopté un discours beaucoup plus agressif à l’égard d’Airbnb. De fait, elle a déclaré au sujet du nombre de jours de location autorisée, avoir « […] demandé au Gouvernement que les maires puissent avoir la possibilité de réguler le nombre de jours autorisés […]. Ce, pour une durée comprise « entre 30 et 120 jours par an. » Pour faire aboutir sa demande, Anne Hidalgo a déposé un amendement. Celui-ci sera examiné à l’Assemblée nationale. Or, ce texte pourrait être adopté. Cela changerait beaucoup les conditions des locations accordées dans certains quartiers. Evidemment, une telle mesure a d’abord besoin d’une approbation juridique. Si elle passait, elle pourrait aussi impacter les plateformes qui laissent sur leurs sites des annonces illégales. Cependant, Anne Hidalgo songe aussi à une interdiction d’Airbnb à Paris, dans certains emplacements.

Un net durcissement

Anne Hidalgo veut empêcher des irrégularités commises par Airbnb à Paris.
Anne Hidalgo durcit le ton contre les locations d’Airbnb dans la Capitale.

Bientôt, la maire de Paris voudrait donc aller encore plus loin dans l’interdiction d’Airbnb dans la Capitale. A savoir, empêcher carrément toute location via le groupe américain dans le centre de Paris. Car, d’après Anne Hidalgo, c’est dans cette zone que les fraudes sont les plus fréquentes. Une affirmation qui reste néanmoins à vérifier. Pour l’instant, ce qui est sûr, c’est que le Ve arrondissement remporte la palme du nombre total de logements loués par des touristes étrangers.

Bloquer Airbnb dans certains quartiers

En affirmant qu’elle veut l’interdiction d’Airbnb dans certaines zones parisiennes, Anne Hidalgo ne cherche pas à s’en prendre aux loueurs occasionnels qui respectent les règles. Ainsi, elle affirme plutôt son envie d’empêcher les multipropriétaires de transformer cette pratique en activité commerciale ultra juteuse. De plus, celle-ci est souvent non déclarée. Néanmoins, le durcissement d’Anne Hidalgo pourrait un jour viser tous les propriétaires. Moyennant quoi, la maire de Paris devrait alors affronter l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers. En effet, cet organisme considère son projet comme une atteinte caractérisée au droit à la propriété. De plus, la législation européenne risque de lui donner tort. Car une disposition aussi radicale pourrait très bien être rejetée par la Cour de justice européenne. Face à Airbnb, le match n’est donc pas encore gagné, loin de là.