Interdiction des cigarettes dans les parcs et jardins

0
1721
une personne fumant
Paris élargit l’interdiction des cigarettes dans les parcs

Paris élargit l’interdiction des cigarettes dans les parcs

La ville de Paris élargit son expérimentation de parcs publics sans tabac. La Capitale va étendre cette mesure prise depuis juillet 2018 à 52 nouveaux parcs et jardins.

Espaces publics, fumeurs et cigarettes

Depuis le 1e février 2007, il est interdit de fumer dans tous les lieux fermés et couverts accueillant du public. Selon la législation française, on ne peux plus fumer dans certains lieux publics dit « de convivialité », notamment dans les cafés, les restaurants et les aires de jeux pour enfants et ce depuis le 1e janvier 2008. Il faut y aménager des espaces fumeurs. Le fait de fumer dans un lieu à usage collectif en dehors de l’emplacement réservé à cet effet est puni d’amende pouvant aller jusqu’à 450 euros. Les politiques du gouvernement et des municipalités se rejoignent pour mettre en place des mesures excluant le tabac des espaces publics. Que ce soit sur la plage, dans la rue ou dans les parcs, les interdictions se multiplient. De plus en plus de plages sans tabac ont fait leur apparition. Dans les rues, il est encore possible de fumer mais les mégots sont interdits. Enfin, de nombreuses mesures permettent de protéger de plus en plus les parcs et jardins.

L’État et les communes s’engagent

De nombreuses communes  sont plusieurs à avoir anticipé en étendant ou généralisant les interdictions de fumer dans certains lieux publics. La commune de Strasbourg a été la première à bannir les cigarettes de ses parcs et jardins. Paris, très investie dans le développement durable, a aussi interdit la cigarette dans les 500 aires de jeux de ses parcs depuis 2015. Depuis juillet 2018, la Capitale expérimente cette mesure dans 6 parcs et jardins. Elle a décidé d’élargir cette interdiction à 52 autres de ces lieux. Cette première expérimentation aurait, en effet, permis de faire diminuer le nombre de fumeurs présents dans ces parcs et de mégots jetés au sol. Un résultat encourageant dans la lutte contre la pollution et la préservation de l’environnement. Les agents de la ville vont sensibiliser les visiteurs et les fumeurs en leur proposant des cendriers. Les  contrevenants risquent une amende de 38 euros.

Paris et son dispositif Jardins sans tabac

photo d'une route forestière peut-être bientôt interdite aux fumeurs
Dans un souci évident de santé publique, Paris a donc fait le choix d’élargir à presque 10% de ses parcs et jardins l’interdiction d’y fumer.

De nombreuses communes ont choisi de se mobiliser afin d’accompagner les mesures prises par le gouvernement. Dans un souci évident de santé publique, Paris a donc fait le choix d’élargir à presque 10% de ses parcs et jardins l’interdiction d’y fumer. Cette mesure ne plait pas à tous les parisiens, notamment aux fumeurs qui y voient une restriction de la liberté. Ils regrettent une telle décision alors que nombreux d’entre eux, adultes et responsables, avaient déjà fait naturellement le choix de ne pas fumer à proximité des aires de jeux pour enfants. Pour certains, cette mesure est une affaire de santé publique mais pour d’autres il s’agit d’une nouvelle stigmatisation à l’encontre des fumeurs et de leur liberté.