Jardins partagés, les 48 heures de l’agriculture urbaine

0
123

L’association « La SAUGE » organisait les 19 et 20 mars les « 48 heures de l’agriculture urbaine ». L’agriculture urbaine est en plein développement ; elle séduit les plus grandes métropoles du monde et a, en effet, de nombreux avantages.

Jardins partagés, potagers sur le toit ou friches végétalisées ; ces nouvelles pratiques suscitent l’engouement des citadins. Souvent portées par des associations et encouragées par les politiques municipales, elles se multiplient. Ce retour à la nature traduit une réelle prise de conscience de problématiques liées au développement durable : changement climatique, méthodes de production ou prix. Comme chaque citoyen n’a pas la chance de posséder un jardin ; l’agriculture urbaine est la solution idéale : en ville, il existe de nombreuses surfaces inutilisées et l’agriculture urbaine y a complètement sa place. Elle permet une meilleure gestion des biodéchets ainsi qu’une réduction conséquente des émissions polluantes, mais, au-delà, elle renforce le lien social.