Jeux mondiaux des transplantés : une semaine de sports variés. 

Du 25 juin au 2 juillet 2017, la 21e édition des Jeux mondiaux des transplantés aura lieu en Espagne, à Malaga, en Andalousie. Cet événement qui se déroule tous les deux ans, d’une portée internationale, est notamment destiné à sensibiliser le grand public sur la nécessité des dons d’organes, et à mettre en lumière les réussites médicales réalisées dans le domaine de la transplantation.

Cette grande manifestation sportive mettra en vedette plus de 2.000 athlètes internationaux qui ont reçu une greffe. Provenant de 50 pays, tous ces sportifs de haut niveau témoigneront par leur simple présence de ce que la générosité peut permettre d’effectuer en matière de Santé. À l’occasion des 30 ans de cette compétition, des donneurs, ainsi que leur famille, seront invités à participer à différentes épreuves, afin de les remercier pour leurs dons d’organes. La délégation française qui sera présente comportera 84 représentants, dont 60 sportifs, âgés de 9 à 83 ans, qui ont chacun reçu une greffe (foie, rein, cœur…). Cette délégation se mesurera aux représentants des autres pays dans diverses disciplines, dont le tennis, le triathlon, le canoë-kayak, la natation, l’athlétisme et le badminton. Au total, 17 sports seront représentés. L’association Trans-forme, dont l’action est de réhabiliter les personnes transplantées et dialysées par le sport, sélectionnera chaque participant sur des bases médicales rigoureuses. Au préalable, elle réclamera deux certificats médicaux, l’un établi par le médecin ayant effectué la transplantation, l’autre émis par le cardiologue. Par ailleurs, une épreuve d’effort sera obligatoire, avant d’être jugé apte à participer, ce qui permettra de vérifier qu’un entraînement régulier est bien effectué.

Des greffes plus nombreuses mais encore insuffisantes

L’année dernière, près de 5.900 greffes ont été réalisées en France. Cela représente une hausse d’environ 2,5 %, comparativement à 2015. Bien que sur 5 ans l’augmentation des greffes effectuées ait été de 17 %, les besoins croissants en matière d’organes restent toujours supérieurs aux dons reçus. Alors qu’en 2016 plus de 22.600 personnes ont eu besoin d’une greffe, plus de 200 personnes sont décédées à cause d’un manque d’organe reçu à temps.

Site de l’association Trans-forme : « www.trans-forme.org. »