Jeux Olympiques de Paris : des procédures de construction aménagées

0
837
Symbole Des Jo A Paris

Jeux Olympiques de Paris : des travaux facilités

Symbole des JO a Paris
Symbole des JO a Paris

Les projets des constructions liées aux futurs JO à Paris vont bénéficier de procédures simplifiées. Cela, afin d’accélérer le déroulement des travaux. Auparavant, ces chantiers doivent être jugés compatibles. Notamment avec les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) de Paris, et ceux de la ville de Saint-Denis. Par sécurité, ils doivent aussi être adaptés au Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF). De plus, ils doivent respecter le Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI) de Paris.

Jeux Olympiques de Paris : simplifier pour accélérer

Par un allègement administratif, la loi du 26 mars 2018 permet à l’État de bénéficier de procédures aménagées. Ces dispositions sont aussi applicables aux établissements publics et aux collectivités territoriales. Ainsi, ces aménagements pourront accélérer les programmes prévus dans le cadre des JO. Ces mesures exceptionnelles seront prises si elles sont jugées nécessaires. Dans certains cas, des dispenses seront même accordées.

Un des enjeux : tenir les délais

Promotion des futurs JO sur la Tour Eiffel
Promotion des futurs JO sur la Tour Eiffel

Pour respecter les délais des constructions olympiques, le législateur pourra assouplir les procédures classiques. Néanmoins, les résidents seront d’abord consultés par voie électronique. Un garant conservera tous les avis émis. La Commission nationale du débat public désignera ce garant. Celui-ci synthétisera toutes les observations des habitants locaux.

Jeux Olympiques de Paris : des bâtiments à réaménager

Les constructions du village olympique sont prévues pour s’intégrer à l’environnement urbain. Cependant, une fois les Jeux terminés, les sites construits seront souvent réaménagés. Ces transformations sont déjà programmées. Ainsi, après travaux, le village olympique sera transformé en 2.200 appartements familiaux, plus 900 chambres pour étudiants. Par ailleurs, cette surface intègrera 100.000 m2 de bureaux et 20.000 m2 dédiés aux commerces. De plus, le village des médias donnera naissance à 1. 500 logements. Parmi eux, 20 % seront des logements sociaux. Cette reconversion prévoit aussi d’inclure un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EPHAD).