La délinquance en milieu agricole explose

0
175

Jeudi soir, les responsables de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire, dont son président Laurent Duplomb, mais également les responsables de syndicats agricoles (FDSEA JA) étaient conviés à une visite du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire. C’est la premières fois qu’une visite de ce type est proposée à des responsables du monde agricole du département.

L’occasion pour eux de mieux appréhender le fonctionnement de la gendarmerie dans notre département en visitant notamment le CORG (centre d’opérations et de renseignements de la gendarmerie) qui reçoit tous les appels d’urgence du “17” sur la zone gendarmerie en Haute-Loire (tout le département, sauf le bassin du Puy, soit 254 communes) et du camion des TIC : les techniciens en identification criminelle. Une visite qui intervenait trois mois seulement après la signature d’une convention le 28 novembre dernier entre la chambre d’agriculture et le groupement de gendarmerie. “La gendarmerie est là pour vous aider et nous avons aussi besoin de vous. Car sur vos territoires, il se passe des choses” expliquait le lieutenant-colonel Jérôme Patoux, commandant du groupement.

La signature de cette convention avait mis l’accent sur une meilleure connaissance mutuelle, mais aussi sur les échanges à développer. La mise en place d’un système d’alerte pas SMS (qui sera opérationnel d’ici le mois de mars) lors de cambriolages sur les exploitations, permettra de renforcer la protection des exploitations agricoles, cibles de plus en plus fréquentes de cambrioleurs dans notre département.

82 % de vols

L’occasion aussi pour le major Stéphane Lac, référent sûreté auprès des agriculteurs, de délivrer quelques conseils utiles auprès des responsables agricoles présents jeudi soir. Depuis la lutte contre les occupations illicites de terrains jusqu’à la sécurisation des hangars (éclairage, vidéo surveillance…) en passant par la sécurisation des engins agricoles. Cette visite permettait également d’avoir quelques chiffres sur la délinquance en Haute-Loire. Et à l’image de la délinquance “globale”, celle qui impacte le milieu agricole est en véritable explosion.

Des chiffres à relativiser toutefois par rapport au nombre de faits. En un an, la hausse est pourtant spectaculaire puisque les gendarmes avaient recensé 94 faits en 2013 contre 149 l’an dernier. Soit une hausse de plus de 58,5 %. “82,2 % de ces faits, soit 115 sur 149, sont des vols simples” précisait le major Lac. L’essentiel de ces vols sont tournés sur du matériel de clôture et des vols de carburant dans les engins. Les autres faits concernent principalement des cambriolages (13), ou des vols liés aux véhicules (7). La majorité des faits sont commis le long des grade axes de circulation (RN 88 et RN 102) mais aucun secteur n’est épargné, pas même les plus reculés…