La FIRIP salue la victoire d’Emmanuel Macron

0
30
firip-macron

La Fédération est satisfaite.

La FIRIP, première Fédération qui représente l’ensemble des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (RIP) créée en 2012, salue la victoire d’Emmanuel Macron aux élections présidentielles.

Etienne Dugas, président de la FIRIP, a déclaré : « Monsieur Macron connaît parfaitement les enjeux de l’aménagement et du développement numérique en France. En signant une convention de partenariat avec la FIRIP et l’ARF sur l’emploi et la formation en juin 2016, puis en adhérant à la charte du Club Numérique 2017 lors de la présentation de notre Observatoire annuel des RIP en mars dernier, il a démontré sa mobilisation et son engagement sur le sujet. » 

Des sujets prioritaires

La FIRIP, qui compte désormais 180 membres, souhaite agir en tant que partenaire de la prochaine majorité afin de progresser sur les sujets qu’elle juge prioritaires, à savoir :

 – le financement du Plan France Très Haut Débit, pour que sa couverture atteigne 100 % des territoires ;

– l’état des lieux précis des zones AMII réalisé au 1er juillet 2017, et la mise en place d’un processus qui engagera les acteurs concernés à respecter un calendrier sur la couverture de ces zones ;

– l’absence de concurrence sur le marché des Télécoms des entreprises dans les zones dites denses ou AMII, contrairement à la situation en zones RIP, qui ont montré leur capacité à déverrouiller le marché (91 % des RIP actuels accueillent plus de 5 opérateurs actifs sur le marché des entreprises).

– la poursuite de la construction et du financement d’une offre de formation adaptée et répartie sur l’ensemble du territoire pour permettre de satisfaire les 40.000 besoins des industriels d’ici 2022 (23.000 reconversions professionnelles et 17.000 créations de postes) ;

– l’obtention d’une ou de plusieurs bandes de fréquences (2.6 et 3.5 GHz) dédiées à l’aménagement numérique des territoires en technologie LTE (4 ou 5G fixe), pour offrir immédiatement une solution Très Haut Débit dans les territoires où le déploiement de la fibre optique n’est pas programmé. Également, les modalités de subventionnement public de ces nouveaux projets ;

– la mise en place d’une démarche collective de style « French Tech », mais sur les infrastructures pour exporter ce french model des RIP  et l’ensemble du savoir-faire de l’équipe de France du Plan Très Haut Débit.

Une conclusion confiante

Etienne Dugas a conclu en précisant : « Nous avons pleinement confiance dans l’équipe d’Emmanuel Macron, et nous souhaitons l’accompagner pour que ce quinquennat voit non seulement se finaliser le Plan France Très Haut Débit, mais aussi qu’il prépare la France à s’inscrire dans l’objectif de la Commission Européenne de rentrer dans la Gigabit Society, avec pour chaque foyer en 2025 au moins 100 Mbit/s. »

Pour plus d’informations, consultez le site : www.firip.fr.