La foodtech cible maintenant les villes moyennes

0
155

La foodtech cible maintenant les villes de moyenne envergure. Contrairement à d’autres sociétés qui boudent la livraison de repas dans des villes de moins de 200.000 habitants, Fetch démontre avec Nancy que son activité peut être rentable.

Si des sociétés importantes comme Foodora ou Deliveroo préfèrent calquer leur stratégie, tout comme Uber, sur des villes à forte concentration d’habitants, des start-ups comme Fetch font un autre choix qui se révèle payant. Plutôt que de s’implanter uniquement dans des grandes villes, en s’appuyant sur des campagnes marketing à gros budget, Fetch démontre qu’il est possible de travailler différemment, tout en restant bénéficiaire. Malgré un nombre restreint de restaurants-partenaires, et avec seulement une cinquantaine de livreurs, payés 5 € par course, Fetch a réussi, à Metz et Nancy, à développer un réseau rentable.