La mer commence ici

0
2297
la plaque
Une vaste campagne de communication et de sensibilisation est déployée dans 17 communes des bords de la Rance.

Des déchets qui finissent à la mer

La Bretagne vient de lancer une campagne de sensibilisation « la mer commence ici ». La région souhaite expliquer aux populations et aux touristes qu’un déchet liquide ou solide jeté dans les égouts est un déchet retrouvé sur la plage ou en mer.

Les eaux de pluie transportent les déchets

Dans la grande majorité des communes françaises, les eaux de pluie finissent en mer. Lorsqu’il pleut, l’eau passe en effet par des canalisations sous la chaussée. Elle finit ensuite dans la nature. En fait, la pluie arrive par des avaloirs et finit alors dans les cours d’eau, les rivières, les fleuves et la mer. Mais cette eau entraine avec elle tout ce qui se trouve sur son passage: huile, essence, déjections canines, plastiques ou mégots. Les conséquences sur la nature sont désastreuses. Les pollutions bactériologiques et chimiques ont des effets dévastateurs sur les plages et les fonds marins. Il est aujourd’hui urgent d’agir à l’heure où environ 80% des détritus que l’on retrouve dans nos océans sont d’origine terrestre. Tout déchet, liquide ou solide, jeté dans les égouts est un déchet qui finira sur la plage ou en mer.

Les eaux s’évacuent par les égouts.

Le plus fréquemment souterrain, un égout est une canalisation ou une conduite en maçonnerie. Elle collecte et évacue les eaux qu’elles soient naturelles ou produites par l’activité humaine. C’est ainsi que l’on trouve dans nos égouts les eaux de ruissellement, les eaux pluviales, les eaux de drainage ou encore les eaux usées. On doit donc surveiller et entretenir les égouts afin d’en optimiser la circulation. Certains conduisent directement dans le milieu naturel, d’autres, passent par des stations d’épuration. Mais attention, on ne peut pas tout jeter dans les égouts ! Toute l’eau utilisée dans la maison doit être évacuée vers un réseau d’assainissement. Mais, en revanche,  un réseau destiné uniquement à recevoir autre chose et surtout pas les ordures ménagères.

Une campagne de sensibilisation en terres bretonnes

vue d'une plage en bordure de mer polluée par les déchets
Une vaste campagne de communication et de sensibilisation est déployée dans 17 communes des bords de la Rance.

17 communes des bords de la Rance participent ainsi à une vaste campagne de communication et de sensibilisation. Une opération financée par l’Agence Régionale de Santé de Bretagne. Elle vise à alerter la population et les touristes que les bouches d’égout ne sont pas des poubelles. Un message relayé par 150 macarons en lave émaillée près des avaloirs d’eau pluviale. On y trouve la mention « La mer commence ici-Ne rien jeter ». Il s’agit en effet de rappeler à tous qu’ici, les eaux pluviales finissent directement à la mer, sans passer par une station d’épuration. Il ne faut donc n’y jeter aucun mégots, chewing-gums ou papiers.