La Santé Connectée : un secteur qui prend soin de nous

0
174
santé connectée

La Santé Connectée : prévenir plutôt que guérir.

Le monde de la Santé devient, comme beaucoup d’autres domaines, de plus en plus connecté. Progressivement, il s’ouvre à de multiples appareils sophistiqués, faisant largement appel aux nouvelles technologies. Amenés à se développer ensemble, les univers de la médecine et du numérique n’ont jamais été aussi liés.

Grâce à des applications spécifiques et à des appareils très simples d’utilisation, on peut désormais connaître avec précision l’intensité de son activité physique, la qualité de son sommeil, sa tension et son poids. À partir de ces informations personnelles, on peut mieux anticiper d’éventuels problèmes de santé et les détecter de façon très précoce, de jour comme de nuit. Appliquées à la médecine, ces analyses fonctionnent sur les mêmes modèles que ceux du Big Data, qui améliore désormais le quotidien urbain. Ainsi, on peut en tirer les mêmes avantages : un gain de temps, une détection plus rapide des problèmes, des réactions plus rapides, et même bénéficier de coachings personnalisés… Bref, la E-Santé fait déjà partie de notre quotidien, renforcée par de nouveaux outils (graphiques, courbes, tableaux, signaux d’alerte, analyses), capables de changer en profondeur nos habitudes et nos réflexes d’hygiène. L’aspect préventif de cet apport technologique, de plus en plus efficace, est le bénéfice principal de cette évolution. Celle-ci profite aussi bien aux médecins qu’aux patients. Nos possibilités d’accéder au bien-être deviennent ainsi plus larges.

Au niveau économique, de nombreux entrepreneurs prévoient que les ventes générées par la E-Santé vont connaître un essor comparable à celui de la téléphonie mobile. Avec toutefois une différence essentielle : les patients ne devront jamais être considérés comme de simples consommateurs, car le concept de la santé, éminemment sérieux, devra toujours être préservé. Dans ce marché naissant, il faudra donc veiller à tester avec rigueur le bénéfice médical réel qu’on pourra obtenir avec les objets connectés proposés. Pour cela, l’avis des scientifiques et du législateur devra rester impartial, en s’appuyant sur des critères de conformité exigeants. C’est à cette seule condition que la Santé Connectée pourra permettre aux consommateurs d’accéder à des soins plus personnalisés et, à terme, moins coûteux. Enfin, préserver la confidentialité des données personnelles collectées par les nouveaux appareils mis sur le marché devra être aussi une préoccupation majeure des investisseurs de ce secteur.