Lactalis : d’autres tests positifs non-signalés alourdissent l’affaire

0
195
lactalis-tests-affaire

Lactalis : un manque de transparence problématique.

Après les forts remous soulevés par la présence de salmonelles dans des laits en poudre pour bébés Lactalis, d’autres contrôles réalisés par l’entreprise se sont de nouveau révélés positifs. Leurs résultats n’ont cependant pas été transmis aux autorités, ce qui contraint aujourd’hui le ministre de l’Agriculture à renforcer les règles qui encadrent la sécurité alimentaire.

lactalis-tests-affairePatrick Dehaumont, directeur général de l’Alimentation, vient de révéler devant la Commission des affaires économiques et sociales du Sénat que des contrôles internes réalisés par Lactalis s’étaient une fois de plus révélés positifs aux salmonelles. Or, les autorités n’ont pas été informées de ces résultats pour le moins préoccupants. À ce sujet, Patrick Dehaumont a déclaré : « Ce que l’on constate, c’est qu’il y a un décalage entre les éléments donnés au niveau de l’inspection, et ce que l’on a pu récupérer comme autocontrôles suite à la crise. » Au début de l’affaire, Lactalis s’était retranché derrière l’argument que les salmonelles détectées avaient été retrouvées dans l’environnement de son usine de Craon mais pas dans ses produits. Avec ces derniers tests positifs, sa défense n’est plus crédible. Suite à cette découverte, Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, a donc annoncé ce dimanche un durcissement des règles de sécurité. Désormais, les résultats des contrôles sanitaires réalisés sur l’environnement d’une unité de production, et pas seulement sur ses produits, devront aussi être communiqués aux pouvoirs publics. Un amendement devrait donc être ajouté prochainement à la loi.