L’attrait pour le plein air : une hôtellerie aux chiffres enthousiasmants

0
1309
L'hébergement de plein air remporte un vrai succès en France.
L'hébergement de plein air renforce l'attractivité touristique en France.

L’attrait pour le plein air : une année écoulée pleine de succès !

L’attrait pour le plein air et son hôtellerie décontractée a fait de 2018 une année record ! Un nouveau succès, qui a totalisé globalement 125 millions de nuitées. Une hausse qui confirme l’attirance pour ce type d’hébergement. A l’évidence, ce secteur bénéficie du rôle moteur joué par la clientèle internationale européenne. Grâce à elle, la part qu’occupe en France les hébergements locatifs s’est encore renforcée.

Une progression constante

La Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) ne peut que se réjouir ! En France, la progression de ce secteur ne cesse de se confirmer, depuis quinze années consécutives. Aujourd’hui, l’Hexagone compte 8.000 campings. Cela fait d’elle le premier parc européen de ce type, et le deuxième au monde. Une fois encore, l’année dernière a affiché une hausse proche du 1 %. Cela représente environ un million de nuitées supplémentaires. Cette croissance due à l’attrait pour le plein air doit beaucoup à une fréquentation fidèle de la clientèle étrangère. Elle est essentiellement européenne. En effet, en deux ans, celle-ci a progressé de 2,5 %. Cette présence est surtout marquée par la venue de client allemands et britanniques. De leur côté, les campeurs français représentent près de 70 % de cette clientèle de plein air. Ainsi, ils constituent un socle solide, constitutif de la pérennité des campings dans l’Hexagone.

L’attirance pour les hébergements locatifs

En France, l'attrait pour le plein air et son hôtellerie ne se dément pas.
En France, l’attrait pour le plein air et son hôtellerie fonctionne de plus en plus.

En terme de fréquentation, les emplacements équipés de mobil-homes et de chalets obtiennent les meilleurs résultats. Bien qu’ils soient proportionnellement moins nombreux, ils parviennent à dépasser la moitié des nuitées actuellement consommées. Ainsi, ils totalisent à eux seuls 53 % de ces nuitées. Preuve que l’attrait pour le plein air ne faiblit pas.

Des durées croissantes de séjours

Aujourd’hui, le tourisme français ne pourrait plus se passer de l’attrait des sites qui proposent des hébergements locatifs. En effet, ils parviennent à atteindre une moyenne de séjours de 6,5 nuitées, contre 5,1 pour le camping traditionnel. Comparativement, les séjours à l’hôtel n’atteignent qu’une moyenne de 1,8 jours. En terme d’attirance, les régions d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine demeurent en tête de la fréquentation touristique dans les campings. Sans surprise, les campings des zones littorales se placent en tête des zones les plus fréquentées. Ainsi, ils totalisent la fréquentation la plus élevée, avec plus de 56 % des nuitées effectuées. Un succès qui est confirmé par les sondages réalisés par l’Insee.