Le Bio : un courant porté par de plus en plus de consommateurs

0
259
bio-courant-consommateurs

Le Bio : une tendance également très dynamique chez les producteurs.

Le Salon de l’Agriculture, ouvert depuis samedi dernier à Paris, le montre clairement : la tendance favorable au Bio s’étend de plus en plus chez les consommateurs français, ainsi que chez les producteurs. Pour satisfaire les attentes en produits plus sains, ainsi qu’un meilleur respect de l’environnement, de nombreux exploitants se convertissent aujourd’hui à ce mode de culture.

bio-courant-consommateursÀ la fin de l’année dernière, la superficie de production française engagée dans le Bio a atteint environ 1,77 million d’hectares, ce qui représente une augmentation de 15 %, comparativement à 2016. Les hectares cultivés en respectant les normes du Bio constituent actuellement 6,5 % de la surface agricole utile française. Ce total annoncé reste toutefois inférieur aux prévisions du précédent Plan « Ambition Bio », qui prévoyait un pourcentage de 8 % des cultures pour fin 2017.

Le secteur se montre néanmoins très dynamique, générant notamment de nombreux emplois, en raison des techniques utilisées, nécessitant plus de main d’oeuvre. Fin 2017, plus de 36.660 producteurs se réclamant du Bio ont été recensés, soit presque 5.000 de plus qu’en 2016. Aujourd’hui, les trois régions qui pratiquent le plus ce mode de production sont l’Occitanie, la zone Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine. Par ailleurs, on observe que les régions qui étaient jusqu’à présent nettement à la traîne sont celles qui maintenant s’engagent le plus dans ce type d’exploitation, dans une proportion d’environ 20 %. Ainsi, la Corse, les Hauts-de-France, les départements d’Outre-Mer et l’Ile-de-France sont en train de rattraper leur retard dans ce domaine. Globalement, sur une période qui s’étend entre 2011 et 2016, le nombre de producteurs Bio disséminés sur le territoire a progressé de 40 %.

Ce secteur a dernièrement bénéficié de nombreuses améliorations en matière de diffusion de ses produits. Plus présents et accessibles dans les commerces de proximité, on les trouve aussi largement représentés dans de nouvelle boutiques spécialisées, mais aussi dans les hypermarchés et les supermarchés, à travers notamment de nombreuses marques de distributeurs. D’après le dernier baromètre établi par l’Agence Bio-CSA, 73 % des Français, interrogés en novembre 2017, ont déclaré qu’ils consommaient au moins un produit Bio une fois par mois. Pour 16 % des personnes interrogées, cette consommation était même quotidienne, portant principalement sur les fruits et légumes, achetés par près de 60 % des consommateurs. Actuellement, le marché du Bio représenterait près de 7,9 milliards d’euros. Pour qu’il se développe encore mieux, un nouveau Plan « Ambition Bio » sera présenté et expliqué au Salon de l’Agriculture par le ministre de l’Agriculture, le 1er mars prochain.