Le Bon Coin accentue la pression face à Airbnb

0
1170
Le paiement sécurisé devient un atout de poids pour développer les locations de vacances du Bon Coin.
Avec le paiement sécurisé de ses locations de vacances, Le Bon Coin va concurrencer Airbnb.

Le Bon Coin veut challenger Airbnb

Le site Le Bon Coin, déjà actif dans le secteur des locations de vacances entre particuliers, propose désormais un paiement en ligne totalement sécurisé. Cette facilité lui permet de renforcer la qualité de son offre. Cela le place en concurrence directe avec Airbnb. En un an, Le Bon Coin a déjà réussi à séduire près de 8 millions de Français pour leurs locations de vacances.

Une rivalité assumée

Antoine Jouteau, président-directeur général du site, a fait à ce sujet une déclaration claire. Il a précisé : « Nous challengeons Airbnb. Notre offre est de qualité et compétitive. Nous avons également une bonne visibilité. Enfin, notre base d’utilisateurs est énorme. Le paiement sécurisé va pousser les utilisateurs vers d’autres services. »  Par conséquent, la plateforme de mise en relation n’hésite pas à se poser en rivale du groupe américain. Par ailleurs, Le Bon Coin réfléchit déjà à de nouvelles prestations, capables de séduire les hôteliers. En effet, ils sont encore peu représentés dans les annonces proposées par le site. Pour l’instant, la plateforme publie surtout des annonces de gîtes et de campings, mais peu de chambres d’hôtels.

Une amélioration qui ouvre des possibilités

Proposer un règlement sécurisé n’est pas anodin. En effet, cette demande formulée par les locataires date depuis longtemps. En la mettant en place, Le Bon Coin permet d’éviter l’ancien paiement de gré à gré, entre l’hébergeur et son client. Un procédé qui pouvait parfois entraîner des complications. En garantissant un règlement sécurisé, la plateforme devient ainsi un intermédiaire fiable, plus fonctionnel. Grâce à ce nouveau service, un client peut régler l’acompte de sa réservation directement sur Le Bon Coin. Pour l’instant, cette facilité reste réservée aux séjours de vacances. Cependant, elle pourrait s’étendre à d’autres secteurs (voyages d’affaires, etc.). Une volonté qui transparaît dans cette autre déclaration d’Antoine Jouteau : « Notre ambition est d’être le partenaire vacances de tous les Français et un partenaire de confiance pour tous les séjours. »

Un service plus rassurant

En offrant le paiement sécurisé, Le Bon Coin devrait attirer de nouveaux clients.
Le paiement sécurisé améliore l’offre du Bon Coin.

A ce jour, 10.000 hôtes proposent déjà la facilité du paiement en ligne sécurisé. Pour l’appliquer, il suffit que l’hébergeur transmette au site ses données personnelles. Ensuite, il devient automatiquement un hôte vérifié. Cette option a l’avantage de rassurer à la fois le locataire et le loueur. Ce service entraîne une surfacturation de 6 %, à la charge du locataire.

Un développement probable

L’année dernière, sur les 171,5 millions d’offres de locations publiées par Le Bon Coin, seulement 3 % des annonces émanaient du secteur professionnel. Un pourcentage pour l’instant minoritaire, que la plateforme souhaite faire évoluer. Le constat fait par son PDG est lucide : « Nous ne sommes pas adaptés aux besoins des hôteliers qui veulent piloter leurs réservations. Nous réfléchissons aux services que nous pouvons leur apporter. […] Nous travaillons main dans la main, pour développer des solutions adaptées à leurs besoins. » De ces échanges naîtra certainement une collaboration plus étroite. Airbnb ferait bien de la surveiller.