En Chine, le projet de bus géant était une escroquerie

0
284

Le bus géant surnommé « L’enjambeur », censé améliorer les problèmes d’embouteillages en Chine, était en réalité une supercherie.

Cette révélation vient d’être faite quelques mois après la présentation du prototype de ce véhicule électrique, large de 7,8 mètres. Imaginé par la société chinoise Transit Explore Bus (TEB), le straddling bus devait soi-disant désengorger le trafic routier dans les grandes métropoles. Vu sa taille et sa hauteur, sa cabine étant placé à 2,2 mètres du sol, il devait rouler sur des rails placés de chaque côté de la chaussée. Cela aurait permis aux voitures de passer sous son habitacle. « L’enjambeur » aurait pu ainsi être une alternative au métro. Mais de sérieux doutes ont rapidement été émis par la presse chinoise sur sa faisabilité. Des journaux ont révélé que ce « projet » n’était en réalité destiné qu’à soutirer des fonds à des investisseurs naïfs. Deux cents d’entre eux avaient déjà misé un total de 26 millions de dollars sur ce bus trop beau pour être vrai.