LE CONFLIT APPLE/FBI : UNE PUBLICITÉ INDIRECTE EN FAVEUR DE L’IPHONE

0
158

Le FBI a récemment demandé à Apple d’accéder au contenu de l’iPhone d’un terroriste pour raison d’État, ce que le constructeur a refusé de faire, au nom de la défense des libertés et de la vie privée. Son rejet catégorique a été soutenu par la quasi-totalité des entreprises de la Silicon Valley. Par sa demande, l’agence gouvernementale a implicitement avoué qu’elle n’arrivait pas à forcer le système de sécurité du firmware d’Apple – l’iOS qui est le logiciel principal des iPhones et des iPads – protégé par de redoutables clés de chiffrement. Cela prouve que ce firmware est très bien sécurisé, et que seuls des hackeurs aguerris sont capables de le pirater. Le FBI a ainsi rendu un hommage inattendu, de façon indirecte, à l’intelligence des ingénieurs d’Apple.