LE DÉVELOPPEMENT DU TRÈS HAUT DÉBIT EN SEINE-ET-MARNE

0
198

Éric Porcherel, Directeur de projet chez Ineo Infracom, filiale du groupe ENGIE : « Le chantier auquel je participe concerne 433 communes de la Seine-et-Marne. Il consiste à implanter un réseau Très Haut Débit (THD) dans l’ensemble du département au moyen de la fibre optique. Ce projet mené par Seine-et-Marne Numérique a débuté en décembre 2015 et doit se prolonger jusqu’en 2026. Il se déroulera en trois tranches : 50 % des usagers d’ici à 2019 ; 75 % des usagers d’ici à 2021 ; 99 % des usagers d’ici à 2026.
Notre objectif pour cette première tranche est de connecter 52.000 foyers. La première année 6.500 foyers seront reliés. Les trois années suivantes, nous avons planifié une moyenne de 15.000 foyers supplémentaires par an. Au total, sur l’ensemble de la Seine-et-Marne 265.000 foyers seront desservis à terme. La conduite de ce projet est assurée par deux entités : la collectivité de la Seine-et-Marne (Seine-et-Marne Numérique), qui prend à sa charge 120.000 foyers, et la société SEM@FIBRE, filiale de COVAGE, qui s’occupe des 145.000 autres.

En terme de budget, ce vaste projet est estimé à 358 millions d’euros, dont 170 millions financés par des crédits publics. SEM@FIBRE prend en charge une partie des 188 millions restants.

Des applications multiples

La vitesse de transmission des données permise par le Très Haut Débit est évidemment associée à l’utilisation d’Internet, mais elle touche de nombreux autres domaines. Bénéficier d’un réseau rapide permet notamment des activités comme le télétravail et l’amélioration de secteurs comme la Santé, ou encore l’Éducation, en facilitant les formations dans les écoles. Le Très Haut Débit satisfait aussi des besoins connexes, de plus en plus importants au quotidien, comme la Sécurité, qui utilise des réseaux de caméras de surveillance dans les rues. Cela concerne aussi la domotique, qui s’implante dans les bâtiments dits « intelligents ». Enfin, le Très Haut Débit améliore le fonctionnement des services publics, en régulant l’éclairage des rues, ou en permettant de faire des relevés de consommation d’eau, de gaz et d’électricité.

Un projet au service des citoyens et des collectivités

Mon travail consiste à déployer le Très Haut Débit sur l’ensemble du département, en collaboration avec Seine-et-Marne Numérique. Ce déploiement nous amène à contacter souvent les mairies et les établissements communaux, afin de bien comprendre leurs prérogatives en terme d’autorisation pour l’implantation des « shelters » et des armoires qui servent de points de concentrations optiques. Ce projet permettra de remplacer dans un avenir proche la paire cuivre téléphonique, qui améliorera nos communications en terme de débit Internet. »