Le fichage des Français est maintenu mais Bernard Cazeneuve accepte le débat

0
177

Le fichage des Français est un débat qui reste polémique. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve va tenter de l’apaiser aujourd’hui, devant la commission des Lois de l’Assemblée.

En cause : les fichiers nommés « titres électroniques sécurisés » (TES), qui concernent des millions de citoyens. Similaire aux remous soulevés l’année dernière par la loi Renseignement, la question des TES, créés à des fins sécuritaires, suscite de nombreux désaccords parmi les parlementaires. Certains jugent ces fichiers acceptables et nécessaires, alors que d’autres les considèrent comme une menace potentielle, qui va planer sur la vie privée des Français. Bernard Cazeneuve aura fort à faire pour démontrer qu’aucune dérive dans l’utilisation de ces données sensibles n’est à craindre.