Le Glyphosate : une avancée décisive particulièrement attendue

0
422
glyphosate-avancee-herbicide

Glyphosate : un herbicide très contesté.

Le Glyphosate est largement utilisé dans l'agriculture française.
Le Glyphosate est largement utilisé dans l’agriculture française.

Les deux ministres, Stéphane Travert, en charge de l’Agriculture, et Nicolas Hulot, nommé à la Transition écologique, ont précisé vendredi dernier les modalités d’un dispositif qui permettra à l’agriculture française d’abandonner dans un délai de trois ans l’usage du glyphosate.

Le Glyphosate est un dossier très controversé, que l’on doit parvenir à faire évoluer, selon Stéphane Travert. Le ministre de l’Agriculture a notamment précisé : « Nous allons missionner une Task force temporaire, pilotée par les deux ministères, avec l’appui de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), de l’ACTA (Association de Coordination Technique Agricole) et de l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture). Ce programme global et ses avancées seront ensuite régulièrement évalués par « un compte-rendu trimestriel ». Lors d’un bilan fait devant la presse parisienne, le ministre de l’Agriculture s’est félicité d’avoir mené, aux côtés de Nicolas Hulot, « […] une très bonne réunion avec l’ensemble des acteurs ».

Le Glyphosate : Un abandon attendu

Nicolas Hulot a commenté l’avancée attendue sur le dossier du Glyphosate en déclarant : « La démarche de progrès doit s’appliquer partout et à tous, et même si, selon les modes de production, chacun ne part pas du même endroit, nous allons maintenant dans la même direction, et ce n’est pas qu’une formule, avec cet objectif de sortie en trois ans. » Le ministre a conclu en ajoutant : « On est passé dans une véritable démarche de confiance, de volonté et de détermination partagées. » Cette réunion de concertation importante, supervisée par les deux ministres, s’est déroulée à l’hôtel de Cassini, une annexe de l’Hôtel de Matignon. Aux côtés des parlementaires, cette rencontre a rassemblé des représentants des syndicats agricoles, différentes coopératives, des distributeurs, des industriels de cette filière, des membres des chambres d’agriculture, ainsi que de divers instituts de recherches et d’innovation. Nicolas Hulot a également précisé : « Une commission à l’Assemblée nationale va auditionner les différents acteurs pour voir […] si nous sommes en situation de tenir l’objectif. »

Une réduction prochaine

Les deux ministres ont demandé qu’on leur fournisse, pour chaque filière et sous trois semaines, les premiers engagements concrets de réduction et de suppression de l’usage de l’herbicide. La présidente de la Fédération Nationale des Syndicats Exploitants Agricole (FNSEA), Christiane Lambert, qui représente une trentaine d’organisations souhaitant réduire l’utilisation de l’ensemble des produits phytosanitaires, a annoncé qu’elle invitera fin juin les ministères de la Santé, de l’Agriculture, de l’Écologie et de la Recherche à signer conjointement avec sa Fédération « […] ce contrat à durée indéterminée ». Les deux ministres ont également demandé aux entreprises du secteur agro-alimentaire et de la grande distribution de s’engager aux côtés des agriculteurs, afin qu’elles déploient à l’avenir des solutions allant dans le sens de « […] la valorisation des efforts consentis par les agriculteurs » pour une moins forte production de Glyphosate. Un renforcement de ces futures actions a été prévu dans le programme « Écophyto », qui sera relancé au cours du prochain mois de juillet, pour s’étendre à 30.000 fermes expérimentales du réseau DEPHY. Ces exploitations se sont engagées à réduire fortement leur utilisation de ces pesticides.


Le Bulletin des Communes vous propose également sur le Glyphosate…