Le logiciel « Locky » se transmet par Facebook et LinkedIn

0
155

Le logiciel malveillant « Locky » commence à se transmettre par des images envoyées sur Facebook et LinkedIn.

Ces attaques, menées depuis peu par l’intermédiaire de ces deux réseaux, ont été repérées par Check Point, une société américaine spécialisée dans la sécurité informatique. Le moyen utilisé pour propager ce logiciel de rançonnage est l’envoi, en apparence anodin, d’une image apparaissant en format «.svg ». Le téléchargement de cette image contient en fait un virus, capable de chiffrer les données des appareils qui l’hébergent. Check Point considère que « Locky » est à l’origine de 5 % des attaques générées dans le monde au cours du mois d’octobre. Facebook et LinkedIn ont été informées de ce risque par Check Point dès septembre. Pour les internautes, la parade consiste à ne pas télécharger d’images envoyées en «.svg », et à scanner complètement leur disque dur.