Le dernier salon Biogaz Europe vient de se tenir à Nantes et aura été l’occasion de faire le point sur cette filière qui possède un beau potentiel en France.

La digestion anaérobie des boues, dans les stations d’épuration existantes, est un atout important pour la France avec un potentiel méthanogène théorique maximal estimé à 2,13 TWh/ an alors que seule la moitié est valorisée. Avec un parc d’une centaine, seulement,  de stations d’épuration équipée la France a de la marge et n’arrive qu’en 8e position au niveau mondial. Notre pays manque donc d’infrastructures mais également de professionnels et en particulier les élus en charge de l’assainissement. Le salon Biogaz avait justement comme objectif de sensibiliser les collectivités en charge de l’assainissement et de la gestion des boues d’épuration afin de trouver des solutions pour développer cette filière.