Le sport, le tourisme et l’emploi : un tiercé gagnant

0
145
port-tourisme-emploi

Le sport : un puissant moteur pour le tourisme.

En accueillant l’Euro de football l’année dernière, la France a fait la preuve de ses qualités d’organisation. Afin de démontrer aux Français que les dépenses liées à un tel événement leur ont été profitables, le gouvernement a ensuite commandé une étude pour évaluer de manière indépendante les retombées économiques de cette manifestation.

Cette étude a été réalisée sous le contrôle de l’Observatoire de l’Économie du Sport, en lien avec l’INSEE et la direction générale du Trésor. Ce rapport précis a effectivement confirmé que l’accueil d’événements sportifs majeurs était favorable à l’activité économique du pays, et de ce fait au secteur de l’emploi.

Les principaux chiffres marquants

En terme d’activité économique, l’Euro de football a généré au total 1,22 milliards d’euros d’activité. Cette somme se répartit ainsi : 596 millions d’euros générés par l’organisation de l’événement, et 625,8 millions d’euros engendrés par le tourisme. Au niveau de l’emploi, pour l’année 2016, 117.150 mois de travail ont été totalisés sur l’année. Cela représente l’équivalent de plus de 9.700 postes à temps plein.

Au niveau du tourisme, en ne prenant en compte que les spectateurs étrangers, la France a accueilli 613.000 spectateurs internationaux au cours du mois de la compétition. Ces touristes étaient spécialement venus dans l’Hexagone pour célébrer cette grande fête du sport. En moyenne, ils ont séjourné 8 jours dans notre pays, en dépensant 154 € par jour. Par ailleurs, un visiteur étranger sur cinq a profité de son séjour pour découvrir une ou plusieurs villes de France.

Cette étude conjointe de l’Observatoire et de l’INSEE démontre clairement, à partir de résultats concrets, que l’organisation d’un événement sportif d’envergure internationale dans le pays a permis à la France et aux villes hôtes de faire rayonner leur notoriété. De nombreuses retombées favorables, à moyen et long terme, ont été ainsi générées pour des centaines d’entreprises françaises, partenaires de cette manifestation. Ces résultats sont forcément très encourageants pour toutes les autres grandes compétitions sportives à venir, tel que le Championnat du Monde de Handball. De la même façon, la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 doit être fortement encouragée et soutenue. À la faveur de ce nouveau défi, la France pourra à nouveau démontrer ses excellentes capacités d’accueil en matière de grands événements sportifs internationaux. À l’occasion de l’Euro 2016, le Secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, avait déjà déclaré à juste titre : « À l’image de l’Euro 2016, les grands événements sportifs sont un formidable accélérateur économique et territorial. Ils sont un facteur de progrès social et un vecteur d’excellence environnementale. »