Le tourisme fluvial français : un réseau insuffisamment exploité

0
133
tourisme-fluvial-français

Le tourisme fluvial hexagonal peut mieux faire.

Alors que ce très important réseau de voies navigables, le plus long d’Europe, s’étend sur plus de 8.500 kilomètres, son potentiel économique et touristique reste sous-exploité par la France.

tourisme-fluvial-françaisCe constat ressort d’une étude réalisée par la Direction Générale des Entreprises (DGE). Après réflexion, cet organisme s’est fixé pour objectif de fournir des propositions concrètes et opérationnelles aux opérateurs fluviaux français, afin qu’ils puissent accroître leur activité économique, notamment pour mieux satisfaire une clientèle internationale. Aujourd’hui, le tourisme fluvial représente un chiffre d’affaires annuel estimé à 500 millions d’euros. En observant l’exemple allemand, on remarque que le Danube est sillonné en permanence par une flotte de près de 240 paquebots fluviaux. Un exemple dont pourrait s’inspirer la France, qui est loin d’atteindre pour le moment ce chiffre. Par ailleurs, la DGE a observé que l’environnement immédiat des escales devrait être amélioré et plus soigné (gares fluviales mieux équipées, applications dédiées pour trouver facilement un logement ou un loisir proches, etc.), pour renforcer la fréquentation. En 2016, le tourisme fluvial français a néanmoins attiré 10 millions de passagers, ce qui a engendré un volume de 2 millions de nuitées.