Le vélo : un mode de transport ludique adapté à l’été

0
261
vélo-idf

Le vélo : une tendance qui monte.

Le succès du vélo pour se déplacer ou découvrir plus librement la région Île-de-France ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Ce succès s’est beaucoup amplifié grâce aux fameux Vélib’, dont la mise à disposition en libre service a incontestablement favorisé la popularité de ce mode de locomotion, particulièrement apprécié dès l’arrivée des beaux jours.

Pour les citadins, Franciliens ou touristes de passage,  la petite reine est une façon de renouer avec un moyen de transport traditionnel, pratique et ludique, à la fois sportif et totalement écologique. Renouer avec les joies simples du cyclisme s’impose donc comme une nouvelle tendance de plus en plus à la mode, qui pousse même une partie des usagers à franchir le cap de l’achat de leur propre vélo.

De nombreux parcours disponibles

La région Île-de-France présente l’avantage de bénéficier de multiples parcours aménagés, notamment de la Véloscénie et de l’avenue verte Paris-Londres. Ces itinéraires très attrayants permettent de se balader, seul, en famille ou entre amis, en ville bien sûr, mais aussi de profiter de l’atmosphère apaisante des bois qui jouxtent la capitale, dont ceux de Vincennes ou de Boulogne. Au nord-ouest, on peut découvrir Saint-Germain-en-Laye, la route des Impressionnistes, le parc de Saint-Cloud ou encore la forêt de Rosny-sur Seine. Très agréables aussi, les chemins du nord-est sont également parfaits pour se délasser à vélo et profiter d’une ambiance plus calme, éloignée de l’effervescence urbaine et de son stress. À l’intérieur de Paris, on peut aussi goûter aux charmes rafraîchissants du canal de l’Ourcq. Pour les amateurs de sites historiques, la bicyclette permet de se rendre aisément dans des lieux variés, comme par exemple le château d’Ecouen, ou de se replonger dans les vestiges où s’est déroulée la fameuse bataille de la Marne. Si l’on préfère aller à l’Ouest, on peut alors profiter de Rambouillet, de Versailles ou du parc de Sceaux, et se délasser devant les étangs de Hollande, agrémentés de nombreuses pistes cyclables. Si l’on apprécie les lieux dédiés à la nature, on peut aussi se laisser tenter par la visite du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse ou de la coulée verte du Sud parisien, ou encore se rendre au Haras des Bréviaires.

La bicyclette : un moyen de transport modulable

Le vélo a l’avantage d’être à la fois un simple moyen de transport que l’on peut également, à volonté, transformer en agréable outil de découverte, favorable au tourisme, qu’il soit culturel ou simplement dédié à la détente. Se déplacer en deux-roues sans moteur permet notamment de s’immerger dans les nombreux parcs floraux qui agrémentent la région, ou simplement de flâner sans but précis. Faciles à se procurer, les vélos sont aussi faciles à garer dans des parkings sécurisés. Les stations Véligo, aménagées à cet effet près des gares et des stations de métro, résolvent le problème d’un vol éventuel. Il en existe plus de 100 aujourd’hui en Île-de-France, qui proposent pas moins de 7.000 places. Enfin, pour ceux qui préfèrent utiliser la petite reine à l’occasion de parcours organisés, plus ou moins sportifs, de nombreux clubs de cyclotourismes s’offrent à eux. Ils proposent diverses sorties à thèmes et des rallyes, de distances et de difficultés variables, en fonction de l’endurance de chacun. Pour consulter le programme des manifestations prévues, voici un site qui en annonce de nombreuses : « cyclotourisme91.free.fr ».