Les bienfaits de la pratique régulière du vélo en ville

0
216
les bienfaits-vélo

Les bienfaits précieux de la bicyclette sur la santé.

Selon une étude internationale menée par des chercheurs espagnols de l’Institut de santé globale de Barcelone, publiée en janvier 2018 dans la revue Preventive Medicine, augmenter le nombre des pistes cyclables urbaines pourrait sauver environ 10.000 vies par an en Europe.

les bienfaits-véloPour lutter contre le sédentarisme qui sévit dans les grandes agglomérations européennes, s’accompagnant souvent de problèmes respiratoires dus à la mauvaise qualité de l’air, la création de nouvelles pistes cyclables serait un excellent remède.

Cette conclusion ressort d’une étude menée dans le cadre du projet « Physical Activity Through Sustainable Transport Approaches » (PASTA). Ce programme financé par l’Union Européenne a pour but de démontrer qu’encourager la mobilité active, par le biais du vélo ou de la marche, aboutit à une population plus saine, ce qui entraîne des économies dans le secteur de la santé. Afin d’évaluer potentiellement le nombre de vies qui pourraient être épargnées par une politique urbaine encourageant les déplacements à vélo, une étude a été menée dans 167 villes, au sein de 11 pays européens. La longueur de l’ensemble de leur réseau cyclable ainsi que sa densité ont été mesurés, pour en déduire la proportion occupée par l’usage de la bicyclette dans les trajets quotidiens de ses habitants. Dans 7 des villes participant au projet PASTA – dont Londres, Rome et Barcelone – les chercheurs ont testé 4 scénarios possibles pour chiffrer la proportion que pourrait prendre les trajets à vélo, si leur réseau cyclable augmentait de 10, 50 ou 100 %. Cette simulation fait clairement apparaître que les grandes villes européennes pourraient éviter 10.000 morts prématurées par an si elles se dotaient d’un plus grand nombre de pistes cyclables. Les calculs réalisés par l’Institut de Santé Globale de Barcelone, qui montrent le lien direct entre la longueur des réseaux de pistes cyclables et la fréquence de leur utilisation par les habitants, sont en effet très parlants. Plus l’offre en matière de réseau cyclable est dense et bien aménagée, plus le vélo devient un moyen de transport naturel pour les habitants. Ainsi, iI serait choisi pour 25 % des déplacements urbains Si les voies cyclables étaient plus commodes pour les usagers, et s’ils pouvaient se déplacer plus facilement en deux roues dans l’intégralité de leurs villes, le vélo deviendrait pour 25 % d’entre eux un moyen de transport privilégié.