L’OUTRE-MER DEMANDE UNE INFORMATION MOINS ANXIOGÈNE SUR LE VIRUS ZIKA

0
190

Dans un récent communiqué, la Fédération des Entreprises des Outre-Mer (FEDOM) a réclamé une communication plus mesurée concernant les risques liés au virus Zika aux Antilles. Selon elle, les informations diffusées sont excessives et inexactes, ce qui provoque une baisse de fréquentation des touristes dans l’archipel, de l’ordre de moins 22 %. La FEDOM souhaite éviter qu’une crise comparable à celle déclenchée par le chikungunya à la Réunion durant l’année 2005/2006 ne se reproduise. La fédération rappelle qu’à part pour les femmes enceintes les dangers sont mineurs, et que des règles préventives simples suffisent à se protéger du virus.