L’UMIH s’oppose à la nouvelle taxe voulue par Valérie Pécresse

0
224
umih-taxe

L’UMIH conteste le projet de surtaxe souhaité par la présidente de la région Île-de-France.

Les hôteliers adhérents à l’UMIH s’insurgent contre le projet de Valérie Pécresse, présidente du conseil général de la région Île-de-France, visant à créer une nouvelle taxe appliquée aux touristes.

umih-taxeCette taxe additionnelle s’élèverait à 2 ou 3 euros par nuitée et serait destinée à financer les travaux du Grand Paris. Dans un récent communiqué, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) s’oppose clairement à ce projet, qu’elle considère comme étant en complète contradiction avec l’objectif gouvernemental annoncé de parvenir à accueillir 100 millions de touristes sur le territoire. L’Union précise sa position en déclarant : « Cette annonce, sans aucune concertation avec les professionnels, est incompréhensible et en contradiction totale avec la politique de la région qui voulait faire du tourisme un levier de développement de la région. » Selon l’UMIH, une telle mesure serait à coup sûr préjudiciable au secteur hôtelier, car « […] malgré ses dernières performances, la France perd année après année des parts de marché […]. Une telle surtaxe aurait donc pour effet de rendre la France moins attractive par rapport aux autres destinations européennes.