LES MACHINES À LAVER BIENTÔT DÉPASSÉES ?

0
96

Suite à la découverte d’un revêtement fabriqué à partir de nanoparticules d’argent ou de cuivre, des chercheurs australiens du Royal Melbourne Institute of Technology se sont aperçus que des textiles qui comportaient ce revêtement devenaient autonettoyants lorsqu’ils étaient exposés à la lumière, naturelle ou artificielle.

Ce revêtement spécial a en effet la propriété de provoquer la destruction des molécules qui composent les taches organiques. En plus, ce processus n’est pas cher à mettre en place et pourrait aisément devenir industriel. Dans quelques années, cette expérience risque d’entraîner une profonde remise en cause de nos habitudes de lavage, jusqu’à peut-être rendre un jour nos machines à laver le linge inutiles.