Manger mieux à la cantine

0
2556
une assiete à la cantine
La nouvelle législation française impose d’ici novembre 2019 des transformations sur les cantines scolaires.

du bio dans les cantines scolaires

La nouvelle législation française impose d’ici novembre 2019 des transformations dans les cantines scolaires. Les villes devront proposer un repas végétarien par semaine. L’objectif est de réduire les inégalités d’accès à une alimentation de qualité et durable.

cantine scolaire et alimentation

La restauration scolaire répond à une double exigence : maintenir la qualité nutritionnelle des repas et mieux informer les parents sur les questions liées à la sécurité alimentaire. L’alimentation d’un enfant d’âge scolaire est essentielle pour sa croissance et son développement. Elle doit être équilibrée et variée. Le temps du repas est l’occasion de se détendre et de partager. C’est, en fait, un moment privilégié de détente et de plaisir. L’alimentation d’un enfant doit lui apporter des aliments de bonne qualité afin de répondre à ses besoins de croissance. L’obligation de sécurité alimentaire des cantines dépend également de l’Union européenne qui veille au respect des normes de contrôle.

Une règlementation stricte

L’obligation stricte de sécurité pour les aliments proposés à la consommation humaine s’impose à la restauration scolaire. Cela concerne les cantines scolaires. C’est pour cela que l’Union européenne a mis en place une législation qui vise à protéger la santé et les intérêts des consommateurs. Il existe donc des normes de contrôle en matière d’hygiène, de santé et de prévention. Un niveau élevé de sûreté des denrées et des produits alimentaires commercialisés au sein de l’Europe est ainsi garanti à toutes les étapes de la chaine de production et de distribution.

La législation en question

sigle du bio dans les cantines scolaires
La législation en matière de restauration scolaire va être modifiée très rapidement.

La France va modifier la législation en matière de restauration scolaire. Conformément à la loi Agriculture et Alimentation promulguée en novembre 2018 ; les villes devront apporter des transformations qualitatives à leurs menus de cantines. Cette loi a pour objectif de réduire les inégalités d’accès à une alimentation de qualité et durable. Dans ce cadre, les communes devront, dès novembre 2019, proposer un repas végétarien par semaine dans toutes les cantines scolaires. Dès 2022, les cantines scolaires devront proposer des produits bio. La restauration scolaire devra en proposer au moins 20%. Certaines communes ont fait le choix depuis longtemps de devancer la législation. Elles favorisent les aliments issus de circuits courts et de l’agriculture biologique. L’enjeu est de taille dans certaines communes où la cantine scolaire est un véritable enjeu pour les populations fragilisées par la crise économique.