Métros automatisés : une solution qui annonce l’avenir

0
170
metros-automatises-solutions

Métros automatisés : une option guidée par des impératifs économiques.

Les solutions de transports en commun automatisés, déjà adoptées dans plusieurs grandes villes, sont devenues vitales pour l’environnement urbain. Elles préfigurent celles qui seront adoptées demain, sans doute optimisées par l’intelligence artificielle et le Big Data.

metros-automatises-solutionsDe nouveaux choix, imposés par la future mobilité dans les grandes villes, ou « smart mobility », sont voués à se développer. Étant donné l’essor attendu des populations urbaines et péri-urbaines, qui prennent le pas sur celles qui composaient jadis le monde rural, ces solutions vont sans doute s’étendre. Rendus possibles par les nouvelles technologies connectées, ces moyens modernes de transports, déjà utilisés avec succès dans l’univers ultra urbanisé actuel, ont prouvé leur efficacité autant que leur fiabilité. Inauguré il y a maintenant plus de 30 ans, le métro automatisé de Lille, ou la Ligne D fonctionnant sans conducteurs à Lyon, ont montré qu’ils étaient sûrs et sans danger. En Angleterre, le réseau DLR a également donné toute satisfaction. En 2017, le cabinet de conseil Wavestone a publié une étude benchmarking qui comparait 25 lignes de métros fonctionnant de façon automatique dans le monde. Cette analyse a révélé que ce mode de transport sans conduite humaine tenait toutes ses promesses en matière de sécurité et d’allègement du trafic, qu’il rendait plus fluide. Cette étude a également démontré des avantages environnementaux évidents, grâce à un fonctionnement plus écologique. Elles permettent en plus de faire des économies, comparées aux dispositifs qu’elles ont remplacés. D’après les divers experts mobilisés par ces analyses, les transports automatisés ont atteint des records jusqu’alors inégalés en matière de rendement, de régularité, de sécurité et de volumes de passagers transportés. Ils sont donc parfaitement adaptés aux futurs enjeux économiques et écologiques imposés par les transports collectifs urbains. On retrouvera donc, en toute logique, ces solutions de transports automatiques développées au cœur du Grand Paris. Pour preuve, d’ici 2025, l’Union Internationale des Transports Publics (UITP) prévoit de passer de 800 à 2.300 kilomètres de lignes automatisées, pour parvenir à acheminer tous les volumes de voyageurs attendus.