METZ MÉTROPOLE VEUT S’AGRANDIR

0
255

La communauté d’agglomération avait été « oubliée » par le schéma intercommunal préfectoral. Elle n’a pas rendu les armes pour autant.

Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole et maire de Montigny-les-Metz et Dominique Gros, maire de Metz ont dans leurs cartons l’extension de l’EPCI aux Rives de Moselle et au Pays-Orne-Moselle. L’ensemble lui assurerait 77 communes et 333 000 habitants.Pourtant de bord politique opposé, les deux élus avancent sur ce dossier comme un seul homme.

Le territoire de l’intercommunalité lorraine se verrait ainsi étendu en direction du Nord.

L’ambition de Metz Métropole ? Une agglomération de masse critique supérieure et la transformation en communauté urbaine que lui permettrait le franchissement du seuil démographique de 250 000 habitants. Les actuelles « agglos » de Mulhouse et Reims ont en effet elles aussi annoncé franchir ce pas.

Et les deux élus craignent que celle qui a déjà perdu son statut de capitale de la Lorraine ne se trouve pas de surcroît marginalisée dans la désormais grande région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne : une double peine en quelque sorte.

Marie-Jo Zimmermann, députée de la Moselle, et François Grosdidier, député et maire de Woippy, se sont montrés de leur côté plus mesurés. Ils préconisent une démarche pédagogique et une expérimentation de la coopération avec les deux communautés de communes concernées avant une éventuelle extension de périmètre.

www.metzmetropole.fr