Moustique-tigre : une invasion grandissante à surveiller

0
435
moustique-tigre-invasion

Moustique-tigre : un moustique qui peut causer des maladies graves.

Le moustique-tigre, insecte d’origine asiatique, est plus petit qu’une pièce d’un centime. Depuis 2004, il s’est largement développé en France et de manière rapide. Sa présence s’explique notamment par l’essor de la mondialisation, accélérée par les voyages en avion, et par le réchauffement climatique.

moustique-tigre-invasionCet insecte peut potentiellement transmettre trois maladies graves : la dengue, le chikungunya et le Zika. La prolifération de ce moustique dans le pays préoccupe les services sanitaires et doit être surveillée. À cause de lui, 42 départements sont actuellement placés en vigilance rouge et 20 en vigilance orange.

Aujourd’hui, les quatre départements bretons – les Côtes-d’Armor, le Finistère, l’llle-et-Vilaine et le Morbihan – font l’objet d’un suivi continu et d’une surveillance épidémiologique soutenue, qui se manifeste par une vigilance jaune. Pour l’instant, la présence de cet insecte n’a pas encore été observée dans la péninsule, et aucun cas locaux de dengue ou de chikungunya n’a été rapporté.

Néanmoins, la dangerosité potentielle des piqûres du moustique-tigre nécessite une réelle vigilance, qui doit être prise au sérieux dans chaque département français, touché ou pas. On sait en effet que ce moustique particulier est en train de coloniser progressivement le pays.

Pour s’en protéger, des mesures simples à respecter sont efficaces. Il faut d’abord éviter de laisser à proximité de son lieu de vie de l’eau croupie, dans tout récipient. Par conséquent, pensez à vider les coupelles sous les pots de fleurs, et tous les contenants dans lesquels de l’eau de pluie pourrait s’accumuler et stagner. Il suffit pour cela de retourner les objets concernés (pots, vases, cuves), ou de les couvrir, tout en les surveillant.

Dans les régions les plus touchées, il est conseillé d’installer des moustiquaires aux endroits stratégiques (lits, qu’il faut penser à border, fenêtres). Imprégner les pièces où l’on vit d’un répulsif adapté est un plus.

Les répulsifs cutanés sont également une aide efficace dans les zones ou le moustique-tigre se montre agressif.

On peut aussi porter des vêtements amples, à manches longues et de couleur clair, que l’on peut imprégner en plus d’un anti-moustique spécial tissu.

Sans céder à une peur exagérée, il faut surveiller d’éventuels symptômes qui ressembleraient à ceux d’une grippe. Enfin, les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes et se protéger des piqûres.