Offrir du vin : une initiative originale de la Côte-d’Or

0
5049
Cropped Offrir Du Vin Au Pre Sident Ame Ricain Est Geste Dapaisement

Offrir du vin : pour faire changer d’avis Donald Trump

Le département bourguignon de la Côte-d’Or a décidé d’offrir du vin au tout puissant Président américain. Ce, afin de tenter de l’amadouer. Cette initiative est à la fois très symbolique et pleine d’espoir. Elle a pour but d’empêcher les sanctions commerciales américaines, envisagées contre les importations de vins français.

Un message convivial de la Côte-d’Or

En décidant d’offrir du vin, une bouteille de rouge et une autre de blanc, le département de la Côte-d’Or espère que Donald Trump reviendra sur sa décision de taxer plus durement les vins français. Mais ce geste amical sera-t-il suffisant pour convaincre le Président de ne pas alourdir les mesures douanières appliquées par les Etats-Unis ? En effet, les sanctions douanières brandies par Donald Trump pourraient concerner l’ensemble de l’Union européenne. Cependant, avec une touche d’humour, François Sauvadet, Président de la Côte-d’Or, a posté lundi dernier un tweet optimiste. Son libellé était « Dommage, Mister Président, de pénaliser le peuple américain en taxant de manière inconsidérée nos vins. Dès que vous les aurez goûtés vous reviendrez sur votre décision. »

Un vin de prestige

En décidant d'offrir du vin, les viticulteurs Bourguignons espèrent que Donald Trump changera d'avis.
Offrir du vin de Bourgogne à Donald Trump est un geste symbolique pour qu’il ne surtaxe pas les vins français.

Les deux vins choisis par la Côte-d’Or pour représenter tout son savoir-faire viticole proviennent du domaine Philippe Charlopin. Le geste d’offrir du vin symbolise aussi « un soutien à la filière viticole de Côte-d’Or ». Notamment à la récente appellation régionale Bourgogne Côte-d’Or, créée en 2017. Reste maintenant à espérer que la qualité de ces deux flacons suffira à faire changer d’avis l’homme imprévisible qui règne sur la Maison Blanche.

L’espoir d’un changement de cap

Si malheureusement Donald Trump restait sur ses positions, cela pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour la production de beaucoup de viticulteurs français. En effet, les droits de douane américains pourraient alors brutalement augmenter de 25 %. De fait, cela représenterait indéniablement un coup dur asséné à la viticulture hexagonale et bourguignonne. Car actuellement, les commandes américaines représentent pour cette région environ 25 % de ses exportations. Ce qui fait que les Etats-Unis constituent le premier client étranger de la Bourgogne. Pour l’instant, tout en ayant décidé d’offrir du vin, les viticulteurs bourguignons considèrent les menaces du Président américain comme inquiétantes. Car si elles devenaient réelles, elles représenteraient pour eux une sanction totalement injuste. Ils auraient alors le sentiment d’être pris en tenailles dans un conflit commercial qui les dépasse. En effet, ils n’ont rien à voir dans les subventions accordées à l’avionneur européen Airbus. Cette sanction ferait d’eux des victimes collatérales d’une guerre qu’ils n’ont pas déclenchée. Maintenant, l’ensemble des vignerons bourguignons et des producteurs espèrent que les négociations en cours aboutiront finalement à un accord. Ainsi, les sanctions commerciales prévues dès aujourd’hui pourraient être suspendues.