Parkings d’aéroports : ils sont plus attractifs en régions

0
444
Un Parking Exterieur Dans Un Aeroport

Parkings d’aéroports : Roissy et Orly mal notés

Voitures sur un parking.

Les parkings d’aéroports doivent satisfaire leur clientèle sur un critère essentiel, celui du prix. Pour être compétitifs, les aéroports régionaux sont conscients qu’ils doivent surveiller leur offre sur ce point. D’autant plus qu’ils doivent accueillir un nombre croissant de voyageurs. Par ailleurs, ils veillent également à garantir la meilleure ponctualité possible. Selon une étude menée par AirHelp, un spécialiste de l’indemnisation aérienne, les aéroports régionaux offrent désormais un meilleur service que ceux de la région parisienne.

Des coûts prohibitifs

Lorsqu’ils partent en voyage, les passagers aériens doivent, en plus du prix de leur billet, comptabiliser tous leurs frais annexes. Dans ces dépenses, les parkings d’aéroports occupent une place importante. Pour son étude, AirHelp a étudié neuf des plus grands aéroports français. Cette analyse fait apparaître que les parkings des aéroports de Charles-de-Gaulle et d’Orly sont particulièrement chers à la semaine. En effet, il faut en moyenne payer respectivement 114 € et 128 € pour les utiliser. Le prix constaté le plus élevé revient à l’aéroport de Nice. Ainsi, l’étude révèle qu’il peut atteindre jusqu’à 204 € à la semaine.

Les compagnies low-cost

Contrairement à une idée reçue très répandue, les compagnies low-cost ne surfacturent pas leurs prix de parkings d’aéroports pour amortir leurs tarifs.

En fait, leurs prix de stationnement sont même raisonnables. En région, cela permet à leurs clients de faire des économies substantielles. Par exemple, l’aéroport de Marseille-Provence peut s’enorgueillir du prix de parking le plus bas de tous les aéroports étudiés. Ainsi, on peut y stationner à partir de 28 € la semaine. De la même façon, l’aéroport de Beauvais-Tillé, à une petite heure de Charles-de-Gaulle, ne revient qu’à 31 €.

La ponctualité

Parking dans un batiment.
Parking intérieur d’aéroport.

L’autre critère majeur, la ponctualité des vols, a été étudié par AirHelp. Là encore, son analyse a fait ressortir que les aéroports régionaux font mieux que les mastodontes de la région parisienne. Bien que les différences entre les meilleurs et les moins bons du classement soient minces. Ainsi, les trois aéroports qui ressortent comme étant les plus fiables sont Bordeaux-Mérignac (78,5 %), et Nantes-Atlantique et Toulouse-Blagnac à égalité (78 %). En ce qui concerne les aéroports parisiens, Roissy-Charles-de-Gaulle ressort comme le plus faible du classement, avec seulement 68,5 % d’horaires de vols respectés.

Des habitudes à revoir

Cette analyse récente fait ressortir que les voyageurs aériens français auraient intérêt à changer leurs habitudes. Désormais, pour commencer leurs vacances sans pression inutile, ils peuvent choisir des aéroports moins imposants. Cela leur permettra d’accéder à un service plus fiable, et à des frais annexes moins chers. Notamment en matière de coût de parkings d’aéroports. En plus, en 2019, cela contribuera à décongestionner les grands aéroports parisiens.