Parti animaliste : un score inattendu aux Européennes

0
2892
Le Parti animaliste a atteint un score inattendu aux Européennes.
Sans s'être exprimé à la télévision, le Parti animaliste a fait un score important aux Européennes.

Parti animaliste : un vote qui crée la surprise

La naissance du Parti animaliste remonte à presque trois ans, en 2016. Alors que ses représentants n’ont pas participé aux grands débats télévisés, ce Parti vient d’étonner toute la sphère politique. En effet, dimanche soir, il est arrivé 11e aux élections européennes. Ainsi, il est parvenu à doubler son score, depuis les législatives.

Un résultat qui compte

Aux Européennes, malgré sa faible visibilité, le Parti animaliste a totalisé 2,18 % des suffrages exprimés. Soit environ 450.000 électeurs. En 2017, aux législatives, il n’avait atteint que 1,1 %. En comparaison, ce nouveau score représente plus que le cumul des deux scores obtenus par Florian Philippot et Francis Lalanne. Très exactement, 1,5 % de plus que la liste Ensemble Patriotes, et beaucoup mieux que celle représentant les Gilets Jaunes. Ainsi, l’ancien bras droit de Marine Le Pen n’a obtenu que 0,65 %. Francis Lalanne, lui, qui défendait Alliance Jaune, n’a fédéré que 0,54 % des votes. Enfin, le résultat du Parti animiste s’approche de celui réalisé par l’UDI (2,5 %) et celui du Parti communiste (2,7 %).

Stopper la souffrance animale

L’ambition du Parti animaliste était juste de porter « la voix des animaux aux élections ». Pour cela, son programme ciblait une lutte active contre la maltraitance animale. Celui-ci était soutenu par plusieurs célébrités, parmi lesquelles Brigitte Bardot, Laurent Baffie et Laura Smet. Sans doute grâce à la renommée de Brigitte Bardot, à Saint-Tropez, ce Parti a atteint le score enviable de 5,13 % des voix. Pour cela, ce « petit candidat » a défendu le principe que les animaux sont des « êtres sensibles ». Sa tête de liste, Hélène Thouy, s’est réjouie de ce résultat, plus qu’encourageant. Elle a souligné que son score avait été obtenu « […] malgré l’indifférence des médias et des moyens financiers limités ». Preuve que la participation aux débats télévisés n’est pas le seul moyen de se faire entendre.

D’importantes irrégularités constatées

Le score du Parti animaliste a été étonnant.
Aux Européennes, le Parti animaliste a créé la surprise.

Un fait doit être signalé. En effet, des centaines de signalements ont prévenu Hélène Thouy que de très nombreux bureaux de votes ne proposaient pas le bulletin du Parti animaliste. Sans ces irrégularités, le pourcentage de ce Parti aurait peut-être atteint les 3 %. Or, c’est la limite qu’exige l’Etat pour le remboursement des frais de campagne. Par exemple, dans l’Hérault, sur 343 communes, seulement 21 ont reçu des bulletins animalistes. De même, dans de nombreuses mairies et préfectures, il n’y avait aucun bulletin de ce Parti.

Un score faussé

Avec une participation plus équitable, les animalistes auraient sans doute atteint un score plus important. Malheureusement pour eux, en ne dépassant pas le pourcentage de 2,18 %, ils n’auront pas d’élus au Parlement européen. De fait, le seuil requis est de 5 %. Par rapport à cette fraude massive, Hélène Thouy a déclaré « On nous a volé des milliers de voix, donc nous allons contester. »