Pêche électrique : une interdiction demandée par le Parlement Européen

0
161
peche-electrique-interdiction

Pêche électrique : une pratique jugée destructrice pour les fonds marins.

Le Parlement européen vient de s’opposer ce mardi à la technique de la pêche électrique au sein de l’Union Européenne. Ce mode de pêche est actuellement pratiqué de façon expérimentale en mer du Nord.

peche-electrique-interdictionCette décision constitue une première étape vers une possible interdiction, dans un processus législatif qui va maintenant devoir obtenir l’aval du Conseil et de la Commission européenne, avant une conclusion définitive. En France, pour le parti des Verts, ce premiers pas représente une victoire importante contre un procédé qualifié de « […­] véritable arme de prédation massive », comme le décrit l’eurodéputé Yannick Jadot. Un point de vue partagé par Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique, également opposé à cette technique de pêche qu’il voudrait voir totalement interdite aux flottes de bateaux appartenant aux États membres. De son côté, la Commission a vivement défendu sa proposition de dérogation, applicable à 5 % des bateaux, au nom du principe de l’expérimentation. Les amendements votés lundi dernier lors de la séance plénière du Parlement ont cependant annulé, à une large majorité, toute dérogation possible. Ce refus marqué sert les intérêts des artisans pêcheurs qui pratiquent une pêche moins agressive, notamment dans le nord de la France et en Angleterre. Ces pêcheurs se plaignent d’une concurrence déloyale, exercée actuellement par 84 bateaux néerlandais. Pim Visser, le directeur de l’organisation des pêcheurs néerlandais, VisNed, a vivement réagi en déclarant à l’AFP : « Nous sommes déçus, car les données scientifiques indépendantes ont été négligées et l’émotion a gagné. Il est clair que l’avis donné par la coalition, composée de partisans du Brexit, de nationalistes extrémistes, d’antimondialistes et d’extrémistes verts, a été jugé plus crédible que les données scientifiques indépendantes. » De son côté, Alain Cadec, membre du Parti Populaire Européen et Président de la commission Pêche du Parlement, a rappelé que la pratique de la pêche électrique était « […] interdite quasiment dans le monde entier », car considérée comme « dangereuse pour l’écosystème marin ». Le débat reste donc ouvert sur la nocivité de ce type de pêche.