La Seine-et-Marne : pour se cultiver en se distrayant

0
46
seine-et-marne-barbizon

Peintures, sculptures et préhistoire.

La Seine-et-Marne propose pas moins de cinq musées départementaux d’une grande richesse, aptes à satisfaire les curiosités les plus variées. Ils sont consacrés aussi bien aux beaux-arts qu’à la préhistoire. On peut également y visiter des maisons de poètes et d’écrivains, ou encore y flâner dans des jardins qui servent d’écrins verdoyants à des sculptures aux charmes gardés intacts.

seine-et-marne-barbizonPendant plus de 40 ans, entre 1830 et 1875, le village de Barbizon a accueilli de nombreux peintres qui s’y sont installés, attirés par la proximité de la forêt de Fontainebleau qui leur fournissait une inspiration neuve, imprégnée de nature, qu’ils cherchaient à saisir en plein air. Ce courant donna naissance à la fameuse école de Barbizon. Le musée départemental consacré à ces peintres retrace leur vie quotidienne. Il comporte deux sites distincts : l’auberge Ganne et la maison de Théodore Rousseau, où cet artiste travaillait.

Les salles d’exposition aménagées au rez-de-chaussée de l’auberge reconstituent l’ambiance et les décors typiques de cette époque. Dans les étages, on peut découvrir dans une atmosphère préservée, disposé sur les murs de cette vénérable bâtisse, un éventail représentatif des dessins réalisés par les artistes de l’époque. On y trouve aussi des collections permanentes qui regroupent plus d’une centaine d’œuvres de petits maîtres, caractéristiques du XIXe siècle. Ainsi, les visiteurs peuvent se replonger dans l’univers pictural de Jean-François Millet, de Théodore Rousseau, de Constant Troyon et de Rosa Bonheur. Gardé dans son état originel, l’atelier de Théodore Rousseau, installé dans une humble maison paysanne, restitue son parcours de peintre spécialisé dans les paysages et les scènes de forêt, auxquels il consacra 20 ans de sa vie, jusqu’en 1867.

À la lisère de la forêt de Nemours-Poligny, au sud de la forêt de Fontainebleau, connue pour ses ensembles rocheux, on peut également visiter le musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France. Implanté dans un somptueux parc boisé de cinq hectares, où s’épanouissent diverses essences d’arbres, ce bâtiment à vocation régionale présente des collections qui font renaître la Préhistoire de toute la région d’Île-de-France. Au cours de cette visite, on peut s’immerger dans différentes périodes représentatives de l’évolution du Bassin parisien, qui s’étendent de la vie la plus primitive à la fin de l’Âge du Fer, qui nous a laissé de nombreux vestiges archéologiques.

Pour connaître toutes les informations pratiques et les tarifs des visites : http://www.seine-et-marne.fr.