Permis de conduire : une formule attrayante pour le payer moins cher

0
3205
Marseillan propose une formule attrayante de financement du permis de conduire.
En étant bénévoles, certains jeunes se font financer 80 % de leur permis.

Permis de conduire : une excellente solution pour les jeunes

Le permis de conduire est un très gros investissement pour de nombreux jeunes, pas encore lancés dans la vie active. Bonne nouvelle, la ville de Marseillan, dans l’Hérault, peut prendre à sa charge 80 % du coût d’un permis. Pour cela, il suffit que le jeune qui souhaite l’obtenir offre un peu de son temps, dans l’une des 120 associations de la commune.

Le permis de conduire par un échange de bons procédés

Mis en place depuis plus de trois ans, ce dispositif basé sur le bénévolat a déjà fait de nombreux heureux. Autant chez les bénéficiaires qu’au sein des associations concernées. En effet, celles-ci peinent souvent à trouver des bénévoles pour les aider. Surtout parmi les jeunes. Ces dernières années, cette tranche de la population semble peu motivée pour s’investir. De plus, l’ancienne génération, pourtant davantage concernée par la solidarité, donne des signes de fatigue. En 2016, pour sortir de cette impasse, la mairie de Marseillan a trouvé un excellent moyen de remédier à ce manque de motivation civique. Ainsi, elle a testé une méthode pour redonner à ses jeunes l’envie de s’impliquer dans la vie de sa commune. Avec intelligence, cette ville de 7.700 habitants a décidé de rembourser 80 % du prix des permis de conduire. En échange, il suffit d’offrir 70 heures de son temps, pour effectuer du bénévolat. Aujourd’hui, la majorité des 120 associations de cette commune est satisfaite de cet échange de bons procédés.

Une mesure qui arrange tout le monde

Grâce au bénévolat, des jeunes conducteurs peuvent payer leur permis moins cher.
Marseillan a trouvé comment aider ses jeunes à passer leur permis.

Pour rendre ce système possible, un partenariat a d’abord été passé entre la commune, le milieu associatif et deux auto-écoles. Habituellement, celles-ci proposent de passer le permis de conduire pour 1.000 euros. Ensuite, la mairie de Marseillan a tenu à ce que cette mesure soit accessible au plus grand nombre. Pour cela, elle a non seulement proposé ce procédé de financement aux chômeurs, mais aussi aux étudiants. Actuellement, tous les conducteurs jeunes, entre 18 et 25 ans, y ont accès. De plus, les très jeunes qui pratiquent la conduite accompagnée peuvent aussi profiter de ce dispositif d’échanges de services.

La mobilité facilitée

Yves Michel, maire de Marseillan, est très conscient que l’absence de permis de conduire limite beaucoup les choix de ces jeunes administrés. Notamment, en matière de recherches d’emploi. D’ailleurs, le maire sait très bien que, souvent, « […] le travail ne se trouve pas dans la commune dans laquelle vous habitez. » D’où cette idée, très productive, fondée sur la notion simple de « donnant-donnant ». Un procédé qui fonctionne très bien, et qui fait dire à Yves Michel : « Nous les aidons, et en contrepartie, ils apportent de leur temps à une association. » Depuis trois ans, ce système d’échanges s’est révélé gagnant-gagnant.